Le fentanyl, la drogue qui ravage l'Amérique du Nord

CanadaUn opiacé, fabriqué en Chine et «50 fois plus puissant que l'héroïne», est au coeur d'une grave crise sanitaire. Un reportage y est consacré.

Certaines images du reportage montrent des scènes très dures.

Certaines images du reportage montrent des scènes très dures. Image: France 24/capture

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

France 24 diffuse samedi un reportage choc sur les ravages causés par le fentanyl, un puissant opioïde à l'origine d'un envol des surdoses chez les toxicomanes et au coeur d'une grave crise sanitaire en Amérique du Nord.

Dans «Canada, dans l'enfer du fentanyl», qui sera diffusé samedi à 9H15 dans l'émission Ligne Directe, le journaliste Derek Thomson a enquêté à Vancouver, auprès de personnes toxicomanes, forces de l'ordre et autres professionnels de santé confrontés à l'explosion des décès liés à cette substance, un analgésique opioïde «50 fois plus puissant que l'héroïne».

Dans cette métropole de l'ouest du Canada, le fentanyl se consomme en pleine rue, pur ou mélangé à d'autres drogues. Les toxicomanes ignorent souvent ce qu'ils s'injectent, malgré les risques considérables de surdose en cas de prise de cet opioïde, même en très fiable quantité.

Avec d'autres médicaments opiacés, le fentanyl est au coeur de la très grave crise sanitaire dite des opiacés aux Etats-Unis et au Canada, en raison d'une envolée ces derniers mois des surdoses liées à l'abus de ces substances, le plus souvent en mélange avec d'autres produits.

Des vies qui déraillent

Le reportage, qui contient des séquences très dures dont une scène d'injection de drogue en pleine rue, décrit comment l'arrivée du fentanyl à Vancouver et en Colombie-britannique a fait complètement dérailler les vies de consommateurs d'héroïne qui parvenaient auparavant à gérer tant bien que mal leur addiction.

Ils se retrouvent contraints de multiplier les prises à cause de la brieveté des effets de la substance, dépensent des centaines de dollars par jour pour combler leur manque, et risquent surtout l'overdose à tout moment.

Les pompiers locaux sont débordés avec 20 à 90 appels par jour pour des surdoses. La police a elle monté une brigade spéciale d'une trentaine d'agents mobilisés à plein temps pour endiguer ce fléau, qui provoque en moyenne un décès par jour à Vancouver.

Un demi-milligramme peut tuer

Une tâche qui paraît impossible vu les chiffres égrenés par leur sergent-chef, Bill Spearn: un demi-milligrame de fentanyl suffit pour tuer une personne, et un sac d'un kilo de poudre pure peut donc provoquer potentiellement deux millions de décès...

La substance, fabriquée en Chine, arrive directement par voie postale, témoigne le policier, et elle est très difficile à repérer parmi les millions de colis qui arrivent toutes les semaines au Canada. Le sergent-chef pense d'ailleurs que ce n'est «qu'une question de temps» avant que le fentanyl, déjà omniprésent en Amérique du Nord, n'envahisse le monde entier... (afp/nxp)

Créé: 02.11.2017, 19h58

Articles en relation

La vague d'overdoses dope les dons d'organes

Canada Le fentanyl, un puissant sédatif, sévit en Colombie-Britannique, qui a déploré 914 décès par overdose en 2016. Plus...

Le Canada réagit face à une vague d'overdoses

Santé Des milliers de personnes sont déjà mortes après des shoots au fentanyl, 100 fois plus puissant que l'héroïne. Un antidote pourrait être plus largement distribué. Plus...

Neuf morts en une nuit par surdose au fentanyl

Canada Cet opiacé plus fort que la morphine fait d'immense dégâts. Les neufs décès ont eu lieu à Vancouver. Plus...

Epidémie «sans précédent» d'overdoses

Etats-Unis Des antidouleurs à base de fentanyl contrefait, un médicament synthétique jusqu'à cent fois plus puissant que la morphine, sont liés à une recrudescence de décès par overdose. Plus...

Une drogue 40 fois plus forte que l'héroïne saisie

Canada Une drogue de synthèse, quarante fois plus puissante que l'héroïne, a été saisie pour la première fois au Canada, a déclaré à la presse la police de Montréal lundi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.