Le banditisme corse s'invite dans l'affaire Gayet/Hollande

Président françaisDes médias affirment que l'appartement où se retrouvaient François Hollande et Julie Gayet à Paris est lié à un homme ayant œuvré pour un gang corse.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Plusieurs médias ont affirmé dimanche que l'appartement qui abritait secrètement la relation entre François Hollande et l'actrice Julie Gayet était lié au grand banditisme corse, l'avocat d'un homme mis en cause niant toutefois tout lien de son client avec cette affaire.

L'homme mis en cause, «Michel Ferracci n'a jamais été ni propriétaire, ni locataire de cet appartement», a affirmé à Me Pierre Haïk. Michel Ferracci, acteur apparaissant notamment dans la série télévisée «Mafiosa», a été condamné en novembre 2013 à 18 mois de prison avec sursis dans l'affaire des détournements du cercle de jeux parisien Wagram au profit de membres du gang corse de la «Brise de mer».

L'Elysée n'a pas réagi à ces informations de presse. Mediapart écrit que l'appartement, situé dans le VIIIe arrondissement, tout près de l'Elysée, «est au nom de Michel Ferracci». Selon le site d'information en ligne, il était prêté à Julie Gayet par une actrice, ex-femme de Michel Ferracci et devenue par la suite compagne de François Masini, réputé proche du milieu corse et assassiné en mai 2013 .

Appartement d'un milliardaire

L'hebdomadaire Valeurs actuelles assure quant à lui que l'appartement a appartenu à «un grand patron du CAC 40» et serait aujourd'hui détenu par une milliardaire, qui le louerait à Michel Ferracci et sa compagne actuelle.

Le Point affirme de son côté que l'appartement était prêté depuis six mois par une comédienne qui y vivait jusque-là avec M. Ferracci. «L'information concernant Michel Ferraci est fausse», a déclaré Me Haïk. Selon l'avocat, «si son nom est sorti, c'est parce que son ex-femme, dont il est séparé depuis six ans, habite dans cet immeuble avec ses enfants, qui portent son nom», lequel apparaît donc sur une boîte aux lettres de l'immeuble et sur la liste des abonnés au téléphone.

L'avocat souligne par ailleurs que son client n'a jamais eu affaire à la justice en dehors du dossier du cercle Wagram, dont il était jadis salarié. (afp/nxp)

Créé: 12.01.2014, 20h10

Articles en relation

Valérie Trierweiler hospitalisée à Paris

Affaire Hollande-Gayet La première dame de France a été admise à l'hôpital après l'annonce par un magazine people d'une relation amoureuse entre François Hollande et une actrice. Plus...

L'idylle de Hollande, une «affaire privée» pour les Français

Affaire Hollande-Gayet Selon un sondage publié dimanche, la plupart des Français estiment que la vie sentimentale de François Hollande est une affaire privée. Plus...

La presse s'empare de «l'affaire» Hollande

Médias européens Les médias européens se sont immédiatement emparés de la révélation vendredi, par le magazine français Closer, d'une liaison prêtée au président français François Hollande avec l'actrice Julie Gayet. Plus...

«Closer» va retirer l’article sur la liaison présumée de Hollande

Révélations Les révélations du magazine people sur une relation prêtée au président français avec Julie Gayet, font couler beaucoup d'encre. Mais Closer va retirer de son site l'article à la demande de l'avocat de l'actrice. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

L'accord sur le Brexit divise le gouvernement britannique
Plus...