La stèle à la mémoire du jeune juif Ilan Halimi vandalisée

FranceUne stèle à la mémoire d'Ilan Halimi, un jeune juif martyrisé par un gang crapuleux en 2006 à Bagneux, près de Paris, a été retrouvée vandalisée dimanche. La classe politique française s'est déclarée indignée.

La stèle portant l'inscription «Ilan Halimi, victime de la barbarie, de l'antisémitisme et du racisme» avait été érigée en 2011 dans un parc de Bagneux. (Archives)

La stèle portant l'inscription «Ilan Halimi, victime de la barbarie, de l'antisémitisme et du racisme» avait été érigée en 2011 dans un parc de Bagneux. (Archives) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La plaque a été retrouvée brisée, très vraisemblablement après un acte de vandalisme, selon le parquet de Nanterre.

La stèle portant l'inscription «Ilan Halimi, victime de la barbarie, de l'antisémitisme et du racisme» avait été érigée en 2011 dans un parc de Bagneux, la ville de banlieue où le jeune de confession juive avait été séquestré et torturé par le «gang des barbares». Cette organisation criminelle réclamait une rançon à sa famille, persuadée que des juifs avaient nécessairement de l'argent.

Le jeune homme âgé de 23 ans avait été retrouvé agonisant le 13 février 2001, 23 jours après son enlèvement, et était décédé lors de son transfert à l'hôpital. Le chef du gang des barbares, Youssouf Fofana, a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité.

Consternation

La maire communiste de Bagneux Marie-Hélène, avertie de la dégradation, a dénoncé «un acte scandaleux et inacceptable», assurant que la plaque «sera changée dès que possible lundi». Lui emboîtant le pas, le Premier ministre Manuel Valls a écrit dans un tweet: «Vandaliser la plaque en mémoire d'Ilan Halimi, c'est abject. C'est vouloir le tuer une seconde fois».

«Quelles que soient les causes de cette dégradation, (...) elle constitue un choc pour la famille et les proches d'Ilan Halimi», a souligné de son côté le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, en souhaitant que «l'enquête permette rapidement que toute la lumière soit faite».

Sur Twitter, l'ancien président Nicolas Sarkozy a exprimé sa «consternation». «C'est répugnant, il y a dans notre pays un antisémitisme qui est assez vigoureux», a réagi le président de l'Institut du Monde arabe et ancien ministre socialiste Jack Lang. (ats/nxp)

Créé: 03.05.2015, 20h51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

En droit suisse, un homme ne peut être violé
Plus...