«La situation pour les Rohingyas va s'empirer»

BangladeshNath Fauveau travaille pour l'ONG Medair. Elle revient de deux mois au Bangladesh où elle a apporté son aide aux réfugiés rohingyas. Interview.

Vidéo: Catherine Cochard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La saison de la mousson vient de débuter dans le district de Cox's Bazar où se sont réfugiés plus de 700'000 Rohingyas.

Nath Fauveau travaille pour l'ONG Medair. Elle revient de deux mois au Bengladesh où elle a apporté son aide aux réfugiés rohingyas. Elle raconte ce qu'elle a vu et fait part de son inquiétude quant aux conséquences désastreuses que pourraient avoir sur le camp les pluies torrentielles de la mousson qui débute.

Créé: 01.06.2018, 17h07

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.