La femme aux «fraises piégées» arrêtée

AustralieLe mystère des «fraises piégées» qui a semé un vent de terreur sur l'Australie ces dernières semaines est enfin élucidé. Une femme vient d'être arrêtée.

Le mystère des «fraises piégées» qui a semé un vent de terreur sur l'Australie ces dernières semaines est enfin élucidé. Une femme vient d'être arrêtée.

Le mystère des «fraises piégées» qui a semé un vent de terreur sur l'Australie ces dernières semaines est enfin élucidé. Une femme vient d'être arrêtée. Image: Saeed Khan/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une femme de 50 ans a été arrêtée en Australie dans le cadre du mystère des fraises piégées avec des aiguilles à coudre, ont annoncé dimanche les autorités. Les investigations ont été «vastes et complexes», ont-elles ajouté.

Le pays a vécu plusieurs semaines en septembre dans l'angoisse de la découverte d'aiguilles et d'épingles dans des barquettes de fraises, provoquant la détresse des producteurs, la panique de certains consommateurs et une épidémie de canulars sur les réseaux sociaux.

Plus d'une centaine de cas présumés de «fraises piégées» avaient été rapportés à partir du premier septembre, quand un homme ayant consommé le fruit avait été hospitalisé pour des douleurs à l'estomac. Un incident similaire avait également été signalé en Nouvelle-Zélande.

La police a annoncé l'arrestation dimanche d'une femme de 50 ans à la suite d'«investigations vastes et complexes». La police du Queensland, un Etat du nord-est de l'Australie, a «coordonné une enquête nationale impliquant plusieurs gouvernements, services judiciaires et de renseignements», a ajouté la police dans un communiqué.

Pas de détails

La femme devrait être inculpée et présentée à un juge. La police n'a donné aucune précision sur son rôle ou sur les raisons de son implication. Cette affaire avait contraint les supermarchés à retirer les fraises de leurs rayonnages et des cultivateurs à détruire d'importants stocks invendus. La législation a également été durcie portant à 15 ans la peine encourue par les auteurs de contamination alimentaire.

«On ne rigole pas», avait déclaré en septembre le Premier ministre Scott Morrison dans un discours télévisé. «Ce n'est pas acceptable, ce n'est pas du tout acceptable dans ce pays», a-t-il ajouté, qualifiant l'auteur de «lâche» et de «larve».

La porte-parole de l'Association des producteurs de fraises du Queensland, Jennifer Rowling, a salué l'annonce de cette arrestation, indiquant que la crise avait constitué «un coup dur» pour les producteurs. (ats/nxp)

Créé: 11.11.2018, 11h21

Articles en relation

Le mystère plane sur la mort de deux soeurs

Etats-Unis Les corps de deux sœurs ont été repêchés dans la rivière Hudson, mercredi passé. Elles étaient attachées par du ruban adhésif. Plus...

Le mystère du cycliste blessé retrouvé à terre

Berne Jeudi, un malheureux cycliste s'est retrouvé blessé à terre à Bargen. Les raisons de sa chute sont inconnues, la police cherche des témoins. Plus...

Le mystère demeure sur le trou de Soyouz

Espace L'origine de la fuite d'oxygène survenue sur la capsule amarrée à la Station spatiale internationale reste inexpliquée. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.