La cyberguerre passe par des hackers russes très talentueux

Moscou-WashingtonLes pirates soupçonnés d'avoir troublé les élections américaines n'en sont pas à leur premier méfait d'envergure

Des hackers proches du Kremlin auraient piraté le Parti démocrate américain.

Des hackers proches du Kremlin auraient piraté le Parti démocrate américain. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Qui se cache derrière les piratages informatiques du Parti démocrate américain? Ils se font appeler Fancy Bear et Cosy Bear, respectivement baptisés ATP 28 et ATP 29. L’entreprise de sécurité informatique CrowdStrike, embauchée par le Comité national démocrate (DNC), et plusieurs experts indépendants affirment avoir trouvé des traces techniques et des modes opératoires leur permettant de lier les attaques à ces deux groupes.

Derrière ces noms de codes, des hackers russes proches du Kremlin, selon CrowdStrike. Leurs cibles de prédilection? Les ministères, les organisations internationales (comme l’OTAN ou l’OCDE), les journalistes, les partis politiques occidentaux ou encore les chaînes de télévision. Selon le rapport de la société américaine spécialisée FireEye, Fancy Bear est considéré comme l’un des fers de lance de Moscou en matière de cyberespionnage. Actif depuis 2007, ce groupe opérant dans des zones d’une importance stratégique pour l’empire de Poutine serait une émanation des renseignements militaires russes (GRU). Ils travaillent de manière ultraciblée. Ils sont méticuleux, bien organisés et discrets, observe FireEye. Leurs attaques, consistant à infiltrer un réseau après l’envoi de courriels servant d’accroche (hameçonnage), sont techniquement très sophistiquées, selon les experts.

En France, ce groupe est soupçonné d’être à l’origine de la cyberattaque contre la chaîne d’information TV5 en avril 2015. En Allemagne, ces hackers sont accusés d’avoir paralysé le parlement durant trois semaines et piraté les e-mails de la CDU, le parti de la chancelière Angela Merkel. Et les services de contre-espionnage occidentaux leur attribuent bien d’autres (cyber) méfaits. Ils auraient notamment attaqué l’Agence mondiale antidopage révélant des informations sur des athlètes de premier plan et bloqué le site Bellingcat, qui était sur la piste des auteurs du crash d’un avion de la Malaysia Airlines au-dessus de l’Ukraine.

Le piratage de la boîte mail de John Podesta est attribué à Fancy Bear. Mais c’est Cosy Bear, en lien avec le FSB (ex-KGB), en charge de la sécurité intérieure russe, qui aurait pénétré les serveurs du DNC dès l’été 2015, au cours d’une campagne qui visait aussi d’autres agences gouvernementales américaines.

Force est de constater que les pirates russes sont doués. Une tradition héritée de l’époque soviétique, quand l’URSS était en pointe en matière d’espionnage économique. Depuis, les cibles sont devenues plus politiques. Le premier pays à en avoir fait les frais est l’Estonie, il y a près de dix ans. ans. La cyberattaque avait paralysé tous les réseaux du pays suite au déboulonnage d’un monument dédié aux morts soviétiques de la Seconde Guerre mondiale…

(TDG)

Créé: 16.12.2016, 22h37

Articles en relation

La cyberguerre est officiellement déclarée

Washington-Moscou Hillary Clinton accuse le président russe d’avoir piraté les élections contre elle. Barack Obama promet des représailles Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse: il fera beaucoup plus chaud et sec en 2050
Plus...