La cigarette dès 3 ans, un fléau en Indonésie

Tabagisme infantileLe nombre d’enfants fumeurs explose. Les parents sont peu informés des dangers.

Cicapar, dans l’ouest de l’île de Java, C’est Dihan (à dr.), le petit voisin de 6?ans qui a appris à fumer à Januar, 3 ans.

Cicapar, dans l’ouest de l’île de Java, C’est Dihan (à dr.), le petit voisin de 6?ans qui a appris à fumer à Januar, 3 ans. Image: CLEA BROADHURST

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dans sa petite maison du village de Cicapar, dans l’ouest de l’île de Java, Ika essaie tant bien que mal de faire enfiler un t-shirt à son fils Januar. Ika s’inquiète un petit peu pour lui en ce moment. Ces derniers mois, il s’est mis à fumer. Rien de grave, rassure sa mère, «il ne fume pas beaucoup et il est en bonne santé». Januar a 3 ans.

Ika se souvient de la première fois qu’elle a vu son fils fumer. «C’est un voisin qui lui a donné une cigarette. Januar était tout petit, et il fumait, comme un grand.» Elle le mime, jambes croisées, cigarette au bec, l’air sérieux. Elle sourit. «Ça faisait rire tout le monde, moi aussi d’ailleurs, mais bon, je ne veux pas qu’il devienne accro, comme Dihan.»

Dihan, c’est le petit voisin de 6 ans. Jusqu’à il y a encore quelques mois, il fumait près de deux paquets par jour, et ce depuis plusieurs années. «Il était malade, il toussait beaucoup, et le médecin a dit qu’il fallait qu’il arrête», raconte la mère de Dihan, Sulawati.

Aujourd’hui, Dihan fume entre trois et cinq cigarettes par jour, des «kretek» parfumées aux clous de girofle, comme la majorité des Indonésiens. Il fume souvent en compagnie de son père, Iyan, lui-même un très gros fumeur.

De pire en pire

Quand il a découvert que son fils ne s’achetait pas des bonbons mais des cigarettes avec son argent de poche, Iyan assure qu’il a essayé de l’arrêter. Mais Dihan n’avait que 2 ans à l’époque. «Il était trop petit pour comprendre que j’étais vraiment en colère. Et si je lui retirais sa cigarette, il se mettait à pleurer. Alors je le laissais finir», dit-il.

Lisda Sundari, directrice adjointe à l’éducation de l’ONG indonésienne Lenak Anak, qui s’occupe des droits des enfants, explique que l’attitude des parents de Dihan et Januar est révélatrice d’un «gros manque d’information» sur les dangers du tabac.

En 2010, l’histoire d’un petit Indonésien de 2 ans qui fumait 40 cigarettes par jour avait été reprise par les médias du monde entier. A l’époque, les autorités indonésiennes avaient promis des mesures pour faire face au problème du tabac. Mais si les images dissuasives sont depuis quelques mois obligatoires sur les paquets de tabac, la situation ne fait qu’empirer d’année en année, particulièrement chez les plus jeunes. «Le nombre des 10-14 ans qui fument a doublé sur les trente dernières années, celui des 5-9 ans a plus que triplé», affirme Lisda Sundari.

Publicité à gogo

En Indonésie, 67% des hommes indonésiens fument, ainsi que 41% des 13-15 ans. C’est l’un des rares pays au monde à n’avoir pas signé la convention-cadre pour la lutte antitabac de l’Organisation mondiale de la santé. En conséquence, les cigarettes restent accessibles à tous (le paquet coûte moins de 1 franc) et les publicités pour les cigarettes sont partout.

A tous les coins de rue, de gigantesques panneaux publicitaires promettent plaisir, style et confiance en soi. La publicité est autorisée à la télévision, dans les journaux, et les marques de sèches sponsorisent la plupart des concerts et événements sportifs. «Les marques y distribuent régulièrement des cigarettes, explique Masli, qui a travaillé sur les campagnes de publicité de Philip Morris en Indonésie. Et les enfants en reçoivent sans problème, personne n’ira leur demander leur âge.» Officiellement, la vente des cigarettes est interdite aux mineurs, mais Lisda Sundari assure que cela n’est jamais respecté.

Dans le village de Dihan et Ja nuar, la gérante du petit kiosque confirme sans mauvaise conscience aucune. «Bien sûr, ils m’achètent des cigarettes tous les deux, plusieurs fois par jour!» (TDG)

Créé: 17.04.2015, 21h31

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Scrutin annulé: Pagani vilipendé
Plus...