La canicule tue 78 personnes en deux jours

IndeLe nord de l'Inde est en proie à des coups de chaleur qui occasionnent de nombreux décès et plusieurs hospitalisations.

Les coups de chaleur sont généralement provoqués par une longue exposition au soleil.

Les coups de chaleur sont généralement provoqués par une longue exposition au soleil. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La chaleur extrême au Bihar (nord de l'Inde) a fait 78 morts au cours des 48 dernières heures, selon un nouveau bilan lundi des autorités, qui ont imposé des restrictions de sorties par endroits.

Près de 130 personnes sont également hospitalisées en raison des températures extrêmes, qui tournent autour de 45°C au plus chaud de la journée ces derniers jours dans cette région. La plupart des victimes sont âgées de plus de 50 ans.

Le précédent bilan, dimanche, était d'une cinquantaine de morts. Les responsables du district de Gaya, le plus durement affecté, ont interdit aux habitants de sortir pour tout travail non-essentiel. Les chantiers et toute activité en extérieur sont également bannis entre 11H00 et 16H00.

Les coups de chaleur sont généralement provoqués par une longue exposition au soleil ou un effort physique dans des températures élevées. Les victimes peuvent présenter de fortes fièvres et être en proie à des nausées et vomissements.

Une température en journée supérieure à 40°C est considérée comme caniculaire par les services météorologiques indiens. L'Inde a connu 32 jours de canicule cette année, soit à peine un de moins que lors de la pire canicule enregistrée dans le pays, en 1988.

Interdiction de sortir

En parallèle, une centaine d'enfants sont également morts au Bihar d'encéphalites aiguës depuis le début du mois, dans une zone réputée pour ses vergers de litchis. 80 sont morts à l'hôpital universitaire public du district de Muzaffarpur et 15 autres dans un établissement privé, a indiqué à l'AFP le responsable sanitaire Ashok Kumar Singh.

La plupart des enfants étaient en état d'hypoglycémie, a-t-il indiqué. Des images diffusées à la télévision montraient des parents inquiets au chevet de leur enfant, les jeunes malades étant parfois hospitalisés à plusieurs dans le même lit.

Des cas similaires surviennent chaque année dans cette zone entre mai et juillet, période de récolte des litchis, et pourraient être dus selon les scientifiques à une toxine se trouvant dans le fruit juteux et sucré.

Le même phénomène d'encéphalites mortelles se produit dans des régions productrices de litchis au Vietnam et au Bangladesh. En 2014, la maladie avait tué un nombre record de 150 personnes à Muzaffarpur et ses environs.

Les études scientifiques suggèrent que ces vagues de décès sont dues à une toxine présente dans les graines de litchis, qui altérerait la production de glucose de l'organisme et provoquerait des hypoglycémies. (afp/nxp)

Créé: 17.06.2019, 14h48

Articles en relation

La chaleur a tué près de 1500 personnes en Inde

Canicule Hôpitaux pris d'assaut pour soigner des victimes de la vague de chaleur qui écrase depuis quelques jours l'Inde. Plus...

La canicule fait plus de 2000 morts

Inde La vague de chaleur écrasante qui dure depuis des semaines en Inde a provoqué la mort de plus de 2000 personnes. L'année 2015 s'avère être la deuxième année la plus meurtrière de l'histoire du pays. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Premier anniversaire des gilets jaunes
Plus...