La barrière anti-migrants gagne le col du Brenner

EuropeL’Autriche poursuit la mise en place de son dispositif anti-migrants. Les barbelés se rapprochent de la Suisse

Image: AFP / I.Caudullo

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Envers et contre toutes les critiques, l’Autriche continue de faire progresser sa «muraille anti-migrants» sur sa frontière sud, faite de grillages en certains points de passage et de contrôles systématiques du trafic. Mardi, c’est au col du Brenner, à 1400 mètres d’altitude, qu’ont commencé les travaux censés dissuader les migrants qui s’aventureraient sur cet axe menant de Vérone à Innsbruck, axe parallèle à celui de Milan-Chiasso.

Vienne envisage un dispositif similaire à celui mis en place à Spielfeld, à la frontière avec la Slovénie, où s’opèrent des contrôles renforcés et où un grillage long de 4 km a été érigé. Il pourrait entrer en fonction au début de juin, selon le flux de migrants.

De fait, à balayer la carte d’est en ouest, ce sont tous les points d’accès au cœur de l’Europe qui se verrouillent peu à peu. Non plus seulement sur les points d’entrée dans l’espace Schengen, mais également à l’intérieur même de l’espace, et cette fois sur un axe très important.

La mise en branle des pelleteuses au Brenner résonne donc bien plus loin qu’au Tyrol. Le gouvernement italien a qualifié, lundi, cette nouvelle barrière de «grave erreur qui viole les règles européennes». «Je crois à la construction de ponts, pas de murs», a lancé en écho, mardi, le commissaire européen à l’Immigration, Dimitris Avramopoulos, promettant une discussion serrée avec Vienne.

L’Allemagne, pas très bien placée pour critiquer, elle qui a rétabli des contrôles aux frontières avec l’Autriche l’automne dernier, a aussi laissé poindre sa mauvaise humeur. C’est que les chicanes sont posées sur un axe primordial du transport de marchandises en Europe (2 millions de poids lourds par an), et en particulier de son propre trafic commercial. Des sociétés de transport ont averti que ces nouveaux tracas pourraient entraîner des hausses de coûts.

Créé: 12.04.2016, 17h58

Articles en relation

L'Autriche renforcera ses contrôles au col du Brenner

Crise migratoire Vienne engage des mesures pour freiner l'arrivée des migrants et réfugiés sur son territoire. Plus...

L'Autriche envoie l'armée à la frontière italienne

Crise migratoire Les autorités craignent un afflux de migrants et de réfugiés au col de Brenner. Plus...

L'Autriche loue la politique suisse en matière d'asile

Migrants Sebastian Kurz, ministre autrichien des affaires étrangères, estime que l'aide humanitaire système suisse dispose du meilleur système dans la gestion de l'asile. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.