L'OTAN condamne un acte «inacceptable»

incident diplomatiqueLe premier ministre turc a promis que la Turquie attaquerait toute violation de son territoire par la Syrie. De son côté, l'OTAN a fermement condamné l'incident de vendredi.

«Les règles d’engagement des forces armées turques ont désormais changé», a prévenu Recep Tayyip Erdogan.

«Les règles d’engagement des forces armées turques ont désormais changé», a prévenu Recep Tayyip Erdogan. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Réuni mardi à Bruxelles à la demande de la Turquie, le Conseil de l’Atlantique nord de l’Otan a condamné la destruction vendredi dernier d’un avion turc par la Syrie. Le secrétaire général de l’Alliance, Anders Fogh Rasmussen, dénonce un acte «inacceptable».

Les pays de l’Otan ont exprimé mardi leur solidarité avec la Turquie et prévenu que l’Alliance atlantique mènerait des consultations en cas de nouvel incident, a déclaré M. Rasmussen. Celui-ci a adressé à Ankara le «soutien ferme» de l’Otan.

Il a aussi appelé les autorités de Damas à tout mettre en oeuvre pour éviter de nouveaux incidents de ce type. La destruction du F4 turc, dont Ankara dit qu’elle était délibérée, est inacceptable, a aussi dit M. Rasmussen, qui l’a condamnée «dans les termes les plus forts». «Nous nous tenons au côté de la Turquie dans un esprit de solidarité», a-t-il poursuivi, à l’issue de la réunion.

Il a cependant précisé que l’article 5 du traité de l’Atlantique- Nord, qui organise la solidarité entre ces Etats membres en cas d’agression et autorise au besoin l’emploi de la force armée, n’a pas été invoqué lors de cette réunion.

De son côté, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré mardi que son pays riposterait à toute violation de sa frontière par la Syrie, tout en admettant que l’appareil abattu avait violé «momentanément» et «par mégarde» l’espace aérien syrien.

«Les règles d’engagement des forces armées turques ont désormais changé. Tout élément militaire qui posera un risque et un danger de sécurité à la frontière turque venant de la Syrie, sera considéré comme un cible» militaire, a-t-il prévenu dans un discours au Parlement.

Erdogan a affirmé mardi que le régime syrien constituait désormais une "menace ouverte et proche" pour la sécurité de la Turquie après qu’un avion de combat turc a été abattu vendredi par la Syrie.

Aide de l'Iran

L’Iran, allié de Damas, a indiqué vouloir user de ses "bonnes relations" avec la Turquie et la Syrie pour résoudre cette situation.

"Nous utiliserons nos bonnes relations avec les deux pays pour résoudre ce problème", a affirmé le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast lors de son point presse hebdomadaire.

"La destruction d’un avion de combat F-4 turc par le système de défense aérien syrien est une question très délicate... Cela nous concerne", a-t-il ajouté, en espérant que les "principaux protagonistes dans (la) région" parviendront à empêcher que l’incident ne dégénère en une crise impliquant d’autres pays.

"Il doit être résolu par la retenue et les négociations et (les deux parties NDLR) devraient éviter des mesures perturbant la sécurité de la région", a-t-il indiqué. "Nous espérons que cette question sera résolue rapidement".

Le F-4 Phantom turc a été abattu alors qu’il effectuait une mission d’entraînement au-dessus des eaux internationales, selon Ankara. Damas estime qu’il a violé l’espace aérien syrien. (afp/nxp)

Créé: 26.06.2012, 12h06

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Etude: les Suisses champions du monde pour restituer un portefeuille perdu
Plus...