La SNCF teste un logiciel détectant les gestes suspects

Attentats de ParisLes chemins de fer français expérimentent un programme qui pourrait être intégré à ses caméras de surveillance dans les gares.

Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Face à la menace terroriste, la SNCF expérimente de nouvelles technologies pour détecter les comportements ou les bagages suspects, notamment un logiciel d'analyse comportementale qui pourrait être intégré à ses 40'000 caméras de surveillance.

Le logiciel est fondé «sur le changement de température corporelle, le haussement de la voix ou le caractère saccadé de gestes qui peuvent montrer une certaine anxiété», a expliqué mercredi le secrétaire général de la SNCF.

Son expérimentation est en cours dans plusieurs gares, et est réalisée «en conformité avec la loi et sous le contrôle de la commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL)», a-t-il souligné.

«On teste pour savoir si cela n'identifie que les gens qui ont une intention négative, un agresseur, ou un 'tripoteur'», a-t-il encore indiqué, «mais aussi l'acceptabilité sociale», c'est-à-dire la propension des voyageurs à accepter de telles technologies quand l'état d'urgence, instauré après les attentats de Paris du 13 novembre, sera levé.

Caméras pour les colis suspects

Des caméras, qui détectent des colis suspects, car restés trop longtemps au sol, sont aussi en cours d'expérimentation.

La SNCF s'interroge également sur la possibilité d'équiper ses agents de caméras portatives pour identifier les fraudes ou les comportements suspects. Une application devrait être mise en route au printemps pour permettre aux voyageurs de lancer l'alerte à partir de leurs smartphones.

Des portiques de sécurité sont également en cours d'installation à Lille et Paris sur les lignes internationales Thalys, qui relient notamment la France à la Belgique et aux Pays-Bas. Ces installations ont été décidées à la suite des attentats du 13 novembre à Paris, qui ont fait 130 morts, et de l'attaque ratée fin août dans un train Thalys Amsterdam-Paris.

Par ailleurs, une loi est en cours d'examen pour permettre aux agents de sécurité de la SNCF et de la RATP (transports en région parisienne) de procéder à des palpations de sécurité ou de fouiller des bagages avec l'accord des passagers. (afp/nxp)

Créé: 16.12.2015, 23h28

Galerie photo

Des attentats à Paris à la traque des djihadistes (13 novembre 2015 à janvier 2018)

Des attentats à Paris à la traque des djihadistes (13 novembre 2015 à janvier 2018) Les attentats du 13 novembre à Paris ont fait 130 morts et 351 blessés. L'organisateur présumé, Salah Abdeslam, est le seul terroriste survivant. Il dort en prison.

Articles en relation

Attentats de Paris: deux arrestations en Autriche

Terrorisme Deux personnes, qui seraient liées aux attentats de Paris qui ont fait 130 morts et des centaines de blessés le 13 novembre, ont été arrêtées en Autriche. Plus...

Une des brasseries visées par les attentats rouvre ses portes

Paris Plus d'un mois après les attaques, le «Comptoir Voltaire» reçoit à nouveau des clients. Il s'agit du deuxième établissement à relancer son activité. Plus...

Dons bientôt redistribués aux victimes de janvier

Attentats de Charlie Hebdo L'élan de solidarité envers la rédaction française va permettre aux victimes des attaques de recevoir plus de 4 millions de francs. Plus...

Un homme interpellé dans l'enquête sur les attentats

Paris Selon une source judiciaire, la police a arrêté une personne en région parisienne. Plus...

Les pertes des aéroports parisiens après les attentats

France Les aéroports parisiens ont perdu 123'000 passagers en novembre, à la suite des attentats de Paris et Saint-Denis, selon des chiffres d'aéroports de Paris (ADP). Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Moubarak
Plus...