La Russie ne verse plus rien au Conseil de l'Europe

CriméeSergueï Lavrov suspend l'écot russe aussi longtemps que les droits de vote de la délégation russe ne seront pas rétablis.

Le président du Conseil de l'Europe Thorbjorn Jagland se retrouve sous pression de la Russie.

Le président du Conseil de l'Europe Thorbjorn Jagland se retrouve sous pression de la Russie. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Russie a informé vendredi le Conseil de l'Europe qu'elle suspendait sa participation à son budget, nouvel épisode dans les frictions entre Moscou et l'institution paneuropéenne chargée notamment des questions de droits de l'homme.

Dans une conversation téléphonique, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a prévenu le président du Conseil de l'Europe Thorbjorn Jagland que la Russie «ne contribuera pas au budget du Conseil de l'Europe jusqu'à la restauration totale des droits de la délégation russe» dans l'institution, selon un communiqué de la diplomatie russe.

Dans un autre communiqué, la diplomatie russe a dénoncé la «dégradation de la situation» au sein de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) et la «campagne de persécution frénétique» visant les députés d'autres pays cherchant à normaliser les relations avec la Russie.

Privés de droit de vote

Les 18 députés russes de l'APCE, qui siège à Strasbourg (France), sont privés de droit de vote depuis avril 2014, en guise de sanctions après l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par la Russie.

Après le vote de ces sanctions, les élus russes ont claqué la porte de l'hémicycle strasbourgeois, boycottant les travaux de l'Assemblée parlementaire auxquels ils n'ont pas participé depuis plus de trois ans.

«Dans le même temps, la Fédération de Russie continue son travail significatif dans le Conseil de l'Europe», note toutefois le communiqué de la diplomatie russe.

L'APCE - dénuée de pouvoir législatif, mais destinée à favoriser le dialogue, notamment sur des questions liées à la démocratie et aux droits de l'homme - réunit quatre fois par an à Strasbourg 318 députés, issus des parlements nationaux des 47 pays membres du Conseil de l'Europe. (afp/nxp)

Créé: 30.06.2017, 15h48

Articles en relation

Trump rencontre Poutine en juillet à Hambourg

Diplomatie Donald Trump aspire à créer une relation «plus constructive» avec la Russie, qui trouve que leur dialogue s'est dégradé depuis son investiture. Plus...

Meurtre de Nemtsov: les cinq accusés coupables

Russie Les cinq prévenus, originaires de Tchétchénie et d'Ingouchie, ont été reconnus coupables du meurtre de l'opposant russe, abattu en 2015, près du Kremlin. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.