La Popular Bank, très menacée, limite les retraits

Crise à ChypreLa Popular Bank, deuxième banque de Chypre et l'une des plus menacées de faillite dans les prochains jours en raison de son exposition à la dette grecque, a annoncé jeudi soir une limitation à 260 euros par jour.

La Popular Bank, deuxième banque de Chypre et l'une des plus menacées de faillite.

La Popular Bank, deuxième banque de Chypre et l'une des plus menacées de faillite. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ensemble des banques du pays sont fermées depuis le 16 mars, dans l'attente d'un plan de sauvetage de l'île au bord de la banqueroute, et les files d'attente se sont particulièrement allongées jeudi aux distributeurs de la Popular Bank (Laiki en grec), sur fond de rumeurs de fermeture ou de fusion.

Alors que les responsables politiques du pays étaient encore réunis au palais présidentiel pour examiner un plan B après le rejet par les députés chypriotes des conditions draconiennes du plan de sauvetage européen conclu samedi, quelque 200 personnes manifestaient devant le Parlement.

«Ne touchez pas à Laiki», «Maintenant la Laiki Bank, et quoi ensuite ?» scandaient les manifestants, parmi lesquels beaucoup de femmes, alors qu'un important dispositif policier bloquait tout accès au bâtiment.

Colère contre l'Allemagne

Beaucoup de manifestants ont crié leur colère contre l'Allemagne et sa chancelière Angela Merkel, estimant leur devoir les conditions imposées en échange du plan de sauvetage pour l'île et ses banques au bord de la faillite. «Nous ne serons pas les esclaves de l'Allemagne», proclamait une pancarte.

La première banque du pays, Bank of Cyprus, a exhorté jeudi les responsables politiques de l'île à parvenir d'urgence à un accord avec l'Eurogroupe sur un plan d'aide pour éviter la ruine de l'île.

«L'économie de Chypre est au bord (de la ruine) et dans un état fragile», affirme la banque dans un communiqué. «La prochaine étape pourrait marquer son salut ou sa destruction,», a-t-elle ajouté. (ats/afp/nxp)

Créé: 21.03.2013, 20h07

Galerie Photos

Chypre en crise

Chypre en crise Réuni en session extraordinaire, le Parlement chypriote a adopté vendredi soir une loi sur la restructuration du système bancaire.

Articles en relation

Chypre va créer un fonds d'investissement

Sauvetage financier C'est ce qu'a déclaré un porte-parole du gouvernement, qui s'exprimait après une réunion visant à examiner les moyens de lever 5,8 milliards d'euros exigés par les bailleurs de fonds européens. Plus...

Chypre attend son plan B, Moscou hausse le ton

Sauvetage financier Paralysée par la crise financière, Chypre attend le «plan B» des autorités pour sortir l'île de la crise qui provoque une forte tension entre Moscou et l'Union européenne. Plus...

L’Eglise veut mettre ses immenses avoirs à la disposition de Chypre

Crise L’archevêque orthodoxe Chrysostomos II s'est dit prêt à hypothéquer les biens de l’église pour sortir Chypre de la grave crise économique après le rejet d’un plan de sauvetage européen par le Parlement. Plus...

Chypre à la recherche d'un soutien russe

Crise Le ministre chypriote des finances Michalis Sarris tente d'obtenir à Moscou un nouveau soutien, au lendemain du rejet par le parlement de l'île du plan de sauvetage européen qui a provoqué la colère des Russes. Plus...

La zone euro «prend note» et «réitère son offre» à Chypre

Crise financière La zone euro a «pris note» mardi soir du rejet par le Parlement chypriote de son plan d'aide, tandis que le ministre allemand des Finances mettait en garde contre des solutions «irresponsables». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...