La Grèce prête à vider ses îles

RéfugiésLes autorités grecques et turques ont signé un accord qui doit soulager les îles, où plus de 15'000 réfugiés sont entassés.

Un camp improvisé de réfugiés sur l'île de Samos.

Un camp improvisé de réfugiés sur l'île de Samos. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Grèce va poursuivre les évacuations de milliers des réfugiés et migrants parqués sur ses îles, ont indiqué lundi des sources gouvernementales grecques. De son côté, l'Onu a appelé ses Etats membres à accueillir quelque 1300 réfugiés africains actuellement en Libye.

«Le HCR demande d'urgence 1300 places d'accueil pour faire face aux besoins immédiats de protection et à l'extrême vulnérabilité des personnes qui vont être évacuées vers le Niger», précise l'organisation humanitaire.

Le Niger a en effet accepté d'héberger sur son territoire les migrants les plus vulnérables, dont des enfants et des femmes seules, en attendant leur établissement dans un autre pays, précise le Haut Commissaire de l'Onu pour les réfugiés dans un communiqué.

Le HCR envisage le transfert de 700 à 1300 migrants de la Libye vers ce pays d'ici la fin du mois de janvier et espère que des places d'accueil puissent être disponibles d'ici fin mars. «C'est un appel désespéré à la solidarité et à l'humanité. Nous devons sortir de Libye aussi vite que possible des réfugiés extrêmement vulnérables», a précisé un responsable du HCR.

Entente gréco-turque

Par ailleurs, une source gouvernementale a confirmé lundi à l'AFP - comme le quotidien Kathimerini l'avait révélé ce week-end - qu'Athènes et Ankara viennent de «s'entendre» pour que la Turquie accepte dans le cadre de son pacte migratoire avec les Européens les retours d'exilés depuis le territoire continental de la Grèce, et plus seulement des îles égéennes grecques.

Jusqu'à présent, les transferts en Grèce continentale de ces populations sont limités aux personnes jugées «vulnérables» (mineurs non accompagnés, familles monoparentales, victimes de tortures...), et exemptées en conséquence du pacte UE-Turquie conclu en mars 2016 pour couper la route migratoire égéenne.

Les autres, voués au renvoi en Turquie, étaient jusque là maintenus sur place sur les îles, de peur que le pays voisin refuse de les reprendre à ses frontières terrestres et aussi sous pression des partenaires européens, inquiets d'une reprise massive des passages vers l'Europe.

Selon l'ONG Oxfam, 5000 personnes au total doivent être transférées des îles en décembre, un chiffre non confirmé officiellement. «Il s'agit d'un pas très positif qui sauvera des vies», a salué Nicola Bay de la mission Oxfam-Grèce, rappelant qu'à l'arrivée de l'hiver «des milliers de personnes partagent encore des tentes non chauffées» sur les îles.

Echappés des prisons libyennes

Toujours en Méditerranée, la Sicile accueillait lundi près de 900 migrants secourus en mer ces derniers jours. Malgré des conditions météorologiques difficiles, ces personnes étaient soulagées d'avoir échappé aux prisons libyennes.

Plus de 330 migrants ont déjà débarqué dans différents ports siciliens, selon des médias italiens. Ils ont été secourus par des navires des gardes-côtes italiens ou des dispositifs européens Frontex et Sophia.

Une centaine d'autres faisaient route vers Trapani (est). Quelque 450 migrants, dont une femme sur le point d'accoucher, étaient attendus dans la soirée à Augusta (ouest) à bord de l'Aquarius, navire affrété par les ONG SOS Méditerranée et Médecins sans frontières.

L'Italie a renforcé ses accords de coopération avec la Libye, qui ont permis de limiter fortement les départs depuis cet été. Entre juillet et décembre, le nombre de migrants débarqués en Italie a baissé de plus de 65% par rapport à la moyenne des mêmes périodes entre 2014 et 2016. (ats/nxp)

Créé: 11.12.2017, 13h32

Galerie photo

Crise migratoire: le drame des réfugiés en Méditerranée (oct.2015-avr.2016)

Crise migratoire: le drame des réfugiés en Méditerranée (oct.2015-avr.2016) Les migrants et les réfugiés traversent la Méditerranée pour atteindre l'Italie ou la Grèce.

Articles en relation

La Suisse accueillera des réfugiés des camps libyens

Libye Berne a décidé vendredi de répondre positivement à une requête «urgente» du HCR. Quelque 80 réfugiés seront accueillis en 2018. Plus...

Lesbos à l'arrêt pour ne pas être une «île-prison»

Réfugiés L'île de Lesbos réclame le transfert en Grèce continentale de milliers des réfugiés qui y sont parqués depuis des mois. Plus...

Naufrage meurtrier de réfugiés rohingyas

Bangladesh Au moins 12 Rohingyas sont morts et des dizaines d'autres sont portés disparus après le naufrage de leur bateau fuyant la Birmanie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.