La Chine revoit à la baisse le bilan

CoronavirusLes autorités chinoises ont abaissé le bilan de l'épidémie en raison de «doublons dans les statistiques».

Coronavirus aux portes de Genève.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Chine a annoncé vendredi avoir révisé à la baisse son bilan de l'épidémie de coronavirus, désormais de 1380 morts, en raison de «doublons» et après l'adoption la veille d'une nouvelle méthode de comptabilisation. Un premier bilan faisait état de près de 1500 décès.

La Commission nationale de la santé, qui fait office de ministère, a annoncé 121 nouveaux décès de personnes atteintes de pneumonie virale Covid-19 durant les dernières 24 heures. Dans le même temps, elle a annoncé avoir retranché du total national 108 morts préalablement recensés dans la province du Hubei (centre), l'épicentre de l'épidémie.

Elle justifie cette révision par des «doublons dans les statistiques», constatés après une «vérification» dont elle ne précise pas la nature. Le nombre total de cas d'infection en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao), qui a lui aussi été révisé en raison de «doublons», s'établit par ailleurs à 63'851.

Élargissement de la définition

Les autorités sanitaires du Hubei ont annoncé jeudi à la surprise générale un élargissement de leur définition des personnes contaminées par le nouveau coronavirus. Jusqu'à présent, un test de dépistage était indispensable pour déclarer un malade comme un cas «confirmé».

Dorénavant, les patients «diagnostiqués cliniquement» seront aussi comptabilisés. En clair, ceux ayant subi par exemple une simple radio pulmonaire et chez qui auront été constatés des symptômes pourront également être déclarés «confirmés».

Cette nouvelle méthode a pour effet de sensiblement gonfler le nombre de personnes officiellement contaminées et de morts dans le Hubei. Objectif affiché: qu'aucun malade du coronavirus ne passe entre les mailles du filet et faire en sorte qu'ils reçoivent tous un traitement adéquat.

Deux morts hors de la Chine

En dehors de la Chine continentale, le virus Covid-19, qui est apparu en décembre, a entraîné la mort de deux personnes, une aux Philippines et une autre à Hong Kong, et plus de 400 cas de contamination ont été confirmés dans une trentaine de pays et territoires. Il a notamment touché 35 personnes dans sept pays de l'UE. Il n'a pas fait de mort pour le moment sur le Vieux continent.

En Suisse, le médecin cantonal neuchâtelois a décidé mardi de mettre en quarantaine un enfant de dix ans qui était entré en contact la semaine dernière avec un cas confirmé de maladie à coronavirus en Haute-Savoie. Le garçon restera à son domicile et son état sera vérifié chaque jour par une infirmière.

Premières évacuations sur le Diamond Princess

JLes autorités japonaises se préparaient vendredi à évacuer du bateau de croisière en quarantaine certains passagers âgés et de santé fragile, à condition que leurs tests au nouveau coronavirus s'avèrent négatifs.

Le nombre de contaminations parmi les occupants du paquebot Diamond Princess a grimpé à 218 jeudi après de nouveaux résultats d'analyses. Mais indépendamment du coronavirus, l'état de santé des passagers les plus fragiles risquait aussi de se dégrader en raison de la quarantaine, qui doit durer jusqu'au 19 février.

Le secrétaire d'État à la Santé Gaku Hashimoto est monté vendredi à bord du Diamond Princess pour annoncer que tous les passagers considérés comme ayant un «risque élevé» de voir leur santé générale se dégrader allaient subir des tests de détection du nouveau coronavirus. Les cas positifs parmi eux seront hospitalisés tandis que ceux dont les tests seront négatifs auront la possibilité --s'ils le souhaitent-- d'être transférés dans des logements prévus par le gouvernement, a ajouté Gaku Hashimoto dans une déclaration en anglais, lue par le capitaine du navire. (afp/ats/nxp)

Créé: 13.02.2020, 22h58

Les passagers d'un navire rejeté par cinq pays débarquent au Cambodge

Les centaines de passagers d'un navire de croisière américain, interdit dans cinq ports asiatiques par crainte du nouveau coronavirus, ont commencé à débarquer vendredi au Cambodge après plus de 10 jours d'errance en mer, ont constaté des journalistes de l'AFP. Les premiers ont été accueillis dans la matinée à Sihanoukville (sud) par le Premier ministre cambodgien Hun Sen qui leur a offert des fleurs en signe de bienvenue. Aucun cas de nouveau coronavirus n'a été identifié et tous les passagers devraient quitter le paquebot dans la journée. Ils seront ensuite conduits à Phnom Penh, d'où ils seront rapatriés en avion.

Articles en relation

DIRECT - Tous les événements du 16 février

Coronavirus Retrouvez toutes les informations sur l'évolution de l'épidémie du coronavirus dans ce live. Plus...

En Chine, hausse du nombre de décès

COVID-19 Le bilan des victimes du coronavirus a bondi mercredi avec 242 décès de plus, après une modification du mode de détection. Plus...

F1: le Grand Prix de Chine reporté

Automobile Le Grand Prix de Chine, qui devait se dérouler le 19 avril, a été reporté à cause du coronavirus. Plus...

La Poste ne transmet plus de colis vers la Chine

Suisse La suppression de nombreux vols vers la Chine en raison du coronavirus a des répercussions sur le trafic postal international et La Poste ne peut plus garantir la distribution des envois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La fin des rentes à vie des conseillers d'Etat est proche
Plus...