L'opposant Navalny condamné à la prison

RussieCoutumier des procès, Alexeï Navalny était en outre jugé mardi pour avoir «désobéi aux forces de l'ordre».

Le procès de Alexeï Navalny avait débuté le 8 mai.

Le procès de Alexeï Navalny avait débuté le 8 mai. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le principal opposant russe Alexeï Navalny a été condamné mardi à 30 jours de détention pour avoir organisé une manifestation non-autorisée et dispersée manu militari deux jours avant l'investiture de Vladimir Poutine. Sa dernière interpellation remonte à fin février, après une manifestation similaire en janvier, qui n'avait été sanctionnée par aucune condamnation.

Alexeï Navalny «est reconnu coupable en vertu de l'article 20.2 (sur l'organisation de manifestation non-autorisées) et condamné à 30 jours de rétention administrative», a indiqué le juge Dmitri Gordeïev, après environ cinq heures d'audience. L'opposant, dont le procès a débuté le 8 mai avant d'être reporté d'une semaine, devait être en outre jugé mardi pour avoir «désobéi aux forces de l'ordre».

Inéligible à l'élection

Coutumier des procès, Alexeï Navalny, 41 ans, a multiplié ces derniers mois les manifestations pour faire pression sur le Kremlin, après avoir été déclaré inéligible à l'élection présidentielle du 18 mars, remportée sans surprise par Vladimir Poutine. Sous le mot d'ordre «Il n'est pas notre tsar», l'opposant avait appelé le 5 mai dernier ses partisans à sortir dans les rues et des milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes du pays.

Alexeï Navalny avait été interpellé à Moscou lors d'une manifestation émaillée de heurts entre ses partisans et des personnes en treillis qui scandaient des slogans pro-Kremlin. La police avait dispersé le rassemblement en employant la force.

Ce procès intervient huit jours après l'investiture de Vladimir Poutine à la présidence de la Russie pour un quatrième mandat allant jusqu'en 2024, un quart de siècle après son arrivée au pouvoir. En octobre, l'opposant avait été condamné à 20 jours de détention pour appels à des manifestations non autorisées. (ats/nxp)

Créé: 15.05.2018, 18h05

Articles en relation

L'opposant Navalny de retour au tribunal

Russie Alexeï Navalny comparaît ce vendredi pour avoir organisé des manifs sans autorisations. Il risque la prison. Plus...

Alexeï Navalny relâché dimanche

Russie Le principal opposant au Kremlin avait été interpellé samedi après une manifestation anti-Poutine. Il a été libéré dimanche. Plus...

Navalny et un millier de manifestants arrêtés

Russie Le principal opposant au Kremlin, Alexeï Navalny, et plus d'un millier de ses partisans ont été arrêtés samedi lors de manifestations anti-Poutine en Russie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Khashoggi, l'Arabie saoudite et le Yémen
Plus...