L'UE reste «unie» sur l'Ukraine malgré des différends

CRISE KIEV/MOSCOUL'Union Européenne a affiché sa solidarité avec Kiev en dépit des visions divergentes au sein de l'Union au sujet des sanctions contre la Russie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a assuré mardi 16 décembre à Kiev que l'Union européenne resterait unie face à la crise ukrainienne, malgré la pression de certains de ses membres favorables à une atténuation des sanctions contre Moscou.

«Nous avons discuté des voies via lesquelles l'UE -- tout en préservant son unité qui est réelle et qui le restera -- peut soutenir la mise en oeuvre» du plan de paix pour l'Ukraine, a déclaré Mme Mogherini à la presse, aux côtés du président ukrainien Petro Porochenko.

Alors que les ministres européens des Affaires étrangères devraient discuter des relations avec la Russie en janvier, les Européens restent divisés sur l'approche à adopter.

L'Est se veut plus ferme

Certains pays de l'Europe de l'Est plaident en faveur d'un durcissement des sanctions contre Moscou qui affiche son soutien aux rebelles prorusses en Ukraine après avoir annexé en mars la péninsule de Crimée. D'autres membres de l'UE, comme l'Italie, Chypre ou la Bulgarie, sont, selon les médias, favorables à une atténuation, voire une levée totale des sanctions.

«Nous continuerons à rester engagés en Ukraine pour assurer que ce conflit se termine dans le respect total de la souveraineté et de l'intégrité territoriale» du pays, a encore ajouté Federica Mogherini.

Elle a également appelé les Ukrainiens à aller de l'avant, l'absence de réformes commençant à irriter les Occidentaux.

«Restez concentrés»

«Restez unis, restez concentrés sur votre agenda de réformes parce que c'est la voie pour sortir de cette année terrible», a lancé Federica Mogherini, dont c'était la première visite à Kiev depuis sa nomination en août.

«La guerre» dans l'Est ukrainien, qui a déjà fait plus de 4.700 morts, «n'arrêtera pas les réformes», a de son côté assuré le président Porochenko. Il a promis un premier vote au Parlement à ce sujet dès la semaine prochaine.

L'arrivée à la tête de la diplomatie européenne de cette ex-ministre italienne a été mal vue par certains pays d'Europe de l'Est qui n'ont pas apprécié son intention de «relancer le dialogue» avec Moscou.

Federica Mogherini a également été critiquée pour avoir une porte-parole mariée à un employé d'une société de communication défendant les intérêts du géant gazier russe Gazprom.

(afp/nxp)

Créé: 16.12.2014, 22h43

Galerie photo

Ukraine: l'impossible sortie de crise (février-mai 2014)

Ukraine: l'impossible sortie de crise (février-mai 2014) Suite au rattachement de la Crimée à la Russie, l'Ukraine est déchirée entre pro-Européens et pro-Russes. En images, les principaux événements entre les mois de février et mai 2014.

Galerie photo

Un avion de Malaysia Airlines abattu en Ukraine

Un avion de Malaysia Airlines abattu en Ukraine Un Boeing de Malaysia Airlines avec 295 personnes à bord s'est écrasé le 17 juillet 2014 à l'est de l'Ukraine.

Articles en relation

Le rouble chute de 20 % pour son deuxième jour de crash

Russie La dégringolade du rouble est la conséquence directe des sanctions décrétées par les Occidentaux suite à la crise en Ukraine. Plus...

La Suisse et l'UE «sont condamnées à s'entendre»

Déclarations Au terme de son année à la présidence de la Confédération, Didier Burkhalter peut se réjouir des lauriers récoltés sur la scène internationale pour ses efforts dans la résolution de conflits, comme en Ukraine. Plus...

Berne rallonge la liste des Ukrainiens prorusses sanctionnés

Ordonnance Le Conseil fédéral a ajouté 13 séparatistes prorusses à l'ordonnance instituant des mesures visant à empêcher le contournement de sanctions internationales en lien avec la situation en Ukraine. Plus...

La Russie entre dans une grave crise monétaire

PRESSION Malgré les mesures adoptées pour enrayer l'effondrement du rouble, les conséquences de la crise pourraient être dramatiques pour la population. Plus...

Nouvel effondrement historique du rouble

RUSSIE La chute de la monnaie russe a tourné au krach historique, braquant les projecteurs sur le Kremlin. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...