Journaliste tuée: un million de récompense

MalteL'enquête sur la mort de Daphne Caruana Galizia se poursuivait samedi à Malte, les policiers analysant de nouveaux indices.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le gouvernement maltais a promis samedi une récompense d'un million d'euros (1,16 million de francs) à quiconque apporterait des informations permettant d'aboutir à l'identification des responsables de l'assassinat à la voiture piégée de la journaliste et blogueuse anti-corruption Daphne Caruana Galizia.

«C'est un cas d'une extraordinaire importance qui requiert des mesures extraordinaires, et justice doit être rendue quoi qu'il en coûte», souligne le gouvernement dans un communiqué.

Virulentes attaques

Devant le Parlement mercredi soir, le Premier ministre maltais Joseph Muscat, dont l'entourage proche était la cible de virulentes attaques de Daphne Caruana Galizia, avait annoncé que son gouvernement allait proposer «une récompense substantielle et sans précédent» pour retrouver les auteurs et les commanditaires de l'assassinat.

Les trois fils de la journaliste, Matthew, Andrew et Paul avaient révélé jeudi sur Facebook que Joseph Muscat envisageait une récompense d'un million d'euros et avait fait pression en vain pour qu'ils soutiennent cette initiative.

«Nous ne sommes pas intéressés par une condamnation en justice qui permette seulement aux responsables au gouvernement ayant bénéficié du meurtre de notre mère de tourner le dos et de dire que la justice a été rendue», avaient-ils écrit.

Véhicule «suspect»

L'enquête sur la mort de Daphne Caruana Galizia se poursuivait samedi à Malte, les policiers analysant notamment des mégots de cigarettes trouvés sur un lieu surplombant celui de l'explosion.

Les mégots ont été retrouvés à l'endroit où a été vu un véhicule «suspect» qui pourrait être celui de la personne ayant actionné la charge explosive lundi début d'après-midi, selon des sources proches de l'enquête.

Le véhicule était garé au milieu d'une route de campagne, à distance des immeubles voisins, et a attiré l'attention des automobilistes.

Manifestation pacifique

Toute la zone a été passée au peigne fin par les experts de médecine légale, ainsi que par des agents du FBI et des experts venus des Pays-Bas pour épauler les policiers maltais. Des organisations de la société civile ont appelé à une grande manifestation pacifique et apolitique dimanche dans les rues de la capitale La Valette, près d'une semaine après l'assassinat.

«Un acte auquel il faut répondre par l'unité de la nation», selon les organisateurs de cette marche pour laquelle consigne a été donnée de venir avec un drapeau maltais. Les médias de l'archipel ont décidé de s'associer à l'événement en diffusant le même slogan aussi bien sur leurs antennes que dans leurs versions électroniques ou papier: «Le stylo est plus fort que la peur».

Souvent qualifiée de «Wikileaks à elle toute seule», Daphne Caruana Galizia, 53 ans, avait révélé de nombreux scandales impliquant des personnalités politiques maltaises. (afp/nxp)

Créé: 21.10.2017, 17h49

Articles en relation

Les journalistes maltais refusent de céder à la peur

Malte Après l'assassinat brutal de Daphne Caruana Galizia, les employés des médias ont manifesté «pour donner de l'espoir à la société». Plus...

Une blogueuse anticorruption assassinée

Malte Daphne Caruana Galizia, célèbre pour avoir dénoncé la corruption du gouvernement, a été tuée dans l'explosion de sa voiture. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse-UE: Toujours pas d'accord-cadre
Plus...