Jean-Claude Juncker laisse la main

Union EuropéenneConnu pour son franc-parler, le Luxembourgeois quitte ce dimanche la présidence de la Commission européenne.

Jean-Claude Juncker était le président de la Commission européenne depuis 2014.

Jean-Claude Juncker était le président de la Commission européenne depuis 2014. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Allemande Ursula von der Leyen et le Belge Charles Michel ont pris dimanche à Bruxelles les commandes de l'Union européenne. Ils ont promis de relever le défi du changement climatique avec l'espoir d'une «nouvelle saison» pour le Vieux continent.

«Il est de notre responsabilité de léguer une Union plus forte que celle dont nous avons hérité», a déclaré la nouvelle présidente de la Commission, en présence du président du Parlement européen David Sassoli, de la nouvelle présidente de la BCE Christine Lagarde et de Charles Michel, nouveau président du Conseil européen.

La nouvelle Commission présentera le 11 décembre ses propositions pour lutter contre le changement climatique lors d'une session extraordinaire du Parlement, à la veille d'un Conseil européen, a annoncé David Sassoli. Celle qui prend le relais du Luxembourgeois Jean-Claude Juncker a fait du «New Green Deal» (Pacte vert) l'un des chantiers prioritaires de son mandat de 5 ans.

Neutralité carbone

Elle se rendra lundi à Madrid pour participer à la COP25. «Il s'agira de donner un coup de projecteur sur ce que nous faisons. Mais Madrid sera le point de départ du European Green Deal», a-t-elle expliqué au cours d'une rencontre avec les représentants des agences de presse à Bruxelles.

L'objectif est la neutralité carbone de l'UE d'ici 2050 et le rehaussement des objectifs de réduction de gaz à effet de serre, à -50% voire -55% en 2030 par rapport au niveau de 1990, contre -40% actuellement. Ursula von der Leyen s'est dite convaincue de pouvoir rallier à cette cause la Pologne, la Hongrie et la République Tchèque, trois pays encore réticents à cet objectif de long terme.

«C'est notre intérêt commun de réduire nos émissions de gaz à effet de serre» responsables du réchauffement, a-t-elle insisté. L'unanimité est obligatoire pour l'adoption de cet objectif pour 2050.

Ursula von der Leyen s'est félicitée de la décision de la Chine d'introduire un système d'échange de quotas d'émissions de gaz à effet de serre (ETS) comme celui mis en place dans l'Union européenne. Ce mécanisme doit permettre de donner un prix élevé au carbone afin que polluer coûte cher et incite les industriels à investir dans les technologies propres.

Après la COP25, Ursula von der Leyen a annoncé avoir choisi de réserver son premier voyage hors de l'UE à l'Ethiopie afin de rencontrer le prix Nobel de la paix Abiy Ahmed et le représentant de l'Union africaine Moussa Faki.

Brève cérémonie

Les quatre têtes d'affiche européennes étaient réunies pour une photo de famille et une brève cérémonie à la Maison de l'histoire européenne pour marquer les 10 ans du traité de Lisbonne qui a modifié l'architecture institutionnelle de l'Union, en particulier avec la création d'un président du Conseil européen.

«C'est un bon endroit pour relancer les chantiers européens (...) Le fait que les quatre institutions soient ensemble ici aujourd'hui symbolise cette nouvelle saison», a souligné David Sassoli. «Il est maintenant temps de passer à l'action» pour «transformer les promesses en résultats», dans la lutte contre le changement climatique ou la hausse du coût de la vie, a-t-il ajouté.

L'entrée en fonction de la Commission de Ursula von der Leyen, première femme à la tête de cette institution, a dû être retardée d'un mois en raison du rejet par le Parlement de trois candidats à la Commission, dont la Française Sylvie Goulard.

La nouvelle présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, a pour sa part évoqué les dix dernières années «de réparations, de changements profonds» traversées par le continent européen, citant notamment la crise des dettes souveraines et le défi du changement climatique.

«Mon espérance en tant que présidente de la BCE et en coordination avec mes trois collègues et amis, c'est évidemment de passer de cet âge des réparations à un âge de rénovation et d'espoir», a-t-elle dit. «Les Européens attendent beaucoup de nous», a averti l'ex-Premier ministre belge Charles Michel. (ats/nxp)

Créé: 01.12.2019, 06h40

Articles en relation

Le mot de la fin de Juncker: «J'ai faim!»

Europe La dernière conférence de presse du président de la Commission européenne a été ponctuée de piques, d'anecdotes et de révélations. Plus...

Jean-Claude Juncker se fera opérer pour un anévrisme

Europe Le président de la Commission européenne devra subir une intervention chirurgicale le 11 novembre à cause d'un anévrisme. Plus...

Juncker fait ses adieux à Bruxelles

Union européenne Le président de la Commission européenne a pris la parole pour la dernière fois au Parlement. Il y a dressé un bilan de son action. Plus...

La commission von der Leyen a été approuvée

Union européenne Mercredi, le Parlement européen a largement validé la commission présidée par Ursula von der Leyen. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Conseil fédéral contre l'interdiction totale de la pub pour le tabac
Plus...