Irak: au moins 22 morts dans une vague d'attentats

TERRORISMEUne vague d'attaques a frappé le pays lundi faisant au moins 22 morts et des dizaines de blessés, en pleine crise politique dans le pays accentuée par des manifestations hostiles au gouvernement dominé par les chiites.

Un taxi à Bagdad après les attentats qui ont frappé l'Irak, le 31 décembre 2012.

Un taxi à Bagdad après les attentats qui ont frappé l'Irak, le 31 décembre 2012. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La quinzaine d'attaques qui ont visé des pèlerins chiites et la police n'ont pas été revendiquées dans l'immédiat, mais les groupes extrémistes sunnites comme Al-Qaïda s'en prennent régulièrement aux forces de sécurité pour tenter de déstabiliser le gouvernement, de même qu'aux pèlerins chiites.

13 villes

Elles ont été menées dans 13 villes avec des bombes, des voitures piégées et des obus, notamment dans les provinces de Kirkouk et Diyala, au nord de Bagdad et dans celle de Babylone, plus au sud, ont précisé des responsables de la Sécurité.

Pèlerins chiites

Au moins 22 personnes y ont été tuées et 83 blessées, selon un dernier bilan fourni par des sources médicales. La plupart des attaques ont visé des pèlerins chiites avant le début cette semaine des célébrations de l'Arbaïn, marquant le 40e jour de deuil après la mort de Hussein, fils d'Ali et petit-fils du prophète Mahomet tué en 680, une personnalité vénérée par les chiites.

Dans l'attaque la plus meurtrière, sept personnes, dont trois femmes et deux enfants, ont péri dans l'explosion de trois maisons à Moussayeb au sud de Bagdad, selon un officier de police et un médecin.

Les victimes ont été apparemment visées en raison de leur appartenance à la communauté chiite, majoritaire en Irak, ont-ils indiqué.

Au sud de Bagdad, des pèlerins chiites qui se rendaient dans la ville sainte de Kerbala pour les célébrations, ont été la cible d'une attaque aux obus. Un pèlerin a été tué et 9 blessés. A Diyala, 19 personnes ont été blessées, dont dix pèlerins en route aussi pour Kerbala.

Voiture piégée

A Hilla, chef-lieu de la province de Babylone, une voiture piégée a explosé devant les bureaux du gouverneur provincial au moment où il y arrivait, tuant deux personnes et blessant 19. Le gouverneur en est sorti indemne, selon des responsables. «J'ai vu un énorme incendie et j'ai entendu une forte explosion», a dit un témoin, Kazem Jawad. «Des magasins près de l'explosion étaient fortement endommagés et un homme couvert de sang gisait par terre».

Les attaques dans Bagdad et au nord de la capitale ont fait 12 morts. Les autorités ont bouclé le secteur de Kerrada à Bagdad, visé par un attentat suicide à la voiture piégée, empêchant les journalistes de s'y approcher.

Les forces de sécurité ont aussi déploré des morts, notamment dans les régions de Kirkouk et Mossoul (nord), où huit policiers ont été tués.

Tensions

Les violences surviennent sur fond de tensions grandissantes entre M. Maliki, accusé depuis des mois par ses détracteurs d'accaparer le pouvoir, et le bloc Iraqiya, une formation laïque soutenue par les sunnites, membre de la fragile coalition gouvernementale.

Le gouvernement a appelé lundi à la fin des manifestations, jugées illégales, contre M. Maliki dans plusieurs provinces à majorité sunnite, et appelé les fonctionnaires du nord du pays à ignorer des appels à la grève générale.

Ces mouvements de protestation font suite à l'arrestation pour «terrorisme» le 20 décembre d'au moins neuf gardes du ministre des Finances Rifaa al-Issawi, un sunnite membre d'Iraqiya qui a ensuite réclamé la démission de M. Maliki.

Pour protester contre M. Maliki, des habitants de Ramadi, dans la province à majorité sunnite d'Al-Anbar (ouest), continuent de bloquer une autoroute reliant Bagdad à la Jordanie voisine.

Les attentats restent très fréquents en Irak même s'ils ont nettement diminué depuis le pic des années 2006 et 2007 marquées par des violences confessionnelles particulièrement meurtrières. (afp/nxp)

Créé: 31.12.2012, 18h06

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...