Ils auraient espionné Twitter au profit de Ryad

Etats-UnisLa justice américaine a inculpé deux anciens employés du réseau social ainsi qu'un Saoudien pour avoir transmis à Ryad des infos sur des opposants.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux anciens employés de Twitter et un Saoudien ont été inculpés aux Etats-Unis pour avoir fourni à Ryad des informations sur des utilisateurs du réseau social critiques envers la famille royale saoudienne, a annoncé mercredi la justice américaine.

«Ces agents saoudiens ont fouillé dans les systèmes internes de Twitter pour obtenir des informations personnelles sur des opposants au régime saoudien et des milliers d'autres utilisateurs» du réseau social, a déclaré dans un communiqué David Anderson, procureur fédéral en Californie.

Ali A., 35 ans, Ahmad A., 41 ans, anciens employés du géant californien, sont accusés d'avoir entre la fin de 2014 et le printemps de 2015 utilisé leur accès privilégié au réseau pour se procurer des données confidentielles liées à des comptes Twitter au profit de l'Arabie saoudite, selon l'acte d'accusation.

Cadeaux et argent liquide

Ils ont notamment transmis les adresses email ou IP, les numéros de téléphone et les dates de naissance des utilisateurs de ces comptes, en échange de cadeaux et d'argent liquide, d'après ce document.

Le troisième suspect, Ahmed A., est accusé d'avoir servi d'intermédiaire entre les deux hommes et le gouvernement saoudien. Il est également soupçonné d'avoir aidé Ali A. à fuir les Etats-Unis après les premières questions formulées par la hiérarchie de Twitter.

Ahmed A et Ali A., 35 ans, sont probablement en Arabie Saoudite, a précisé le ministère américain de la Justice qui a émis un mandat d'arrêt à leur encontre. Ahmad A, qui avait menti aux agents du FBI venus l'interroger en octobre 2018, a été arrêté mardi à Seattle, dans le nord-ouest des Etats-Unis.

(afp/nxp)

Créé: 07.11.2019, 00h42

Articles en relation

Twitter n'acceptera plus les publicités politiques

Réseaux sociaux Au contraire de Facebook, le réseau social de Jack Dorsey a décidé de bannir les annonces à caractère politique. Plus...

Sur Twitter, les chefs d'État plus encadrés

Réseau social Le réseau social américain a reconnu qu'il se montrait trop permissif envers les chefs d'État. Cela va désormais changer. Plus...

Twitter: des numéros de tel utilisés pour de la pub

Données personnelles Le réseau social a admis mardi que des numéros de téléphones et des adresses e-mail d'usagers avaient servi à des fins publicitaires. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Conseil fédéral contre l'interdiction totale de la pub pour le tabac
Plus...