«Il parle français!»: Mitt Romney attaqué par un adversaire républicain

Présidentielle américaineLe candidat républicain à la Maison-Blanche Newt Gingrich, engagé dans une lutte acharnée contre le favori dans la course à l’investiture républicaine, l’accuse... de parler français.

Dans les années 60, Mitt Romney alors âgé d’une vingtaine d’année, a habité Paris et Bordeaux où, comme cela est la coutume pour les jeunes mormons, il était parti prêcher.

Dans les années 60, Mitt Romney alors âgé d’une vingtaine d’année, a habité Paris et Bordeaux où, comme cela est la coutume pour les jeunes mormons, il était parti prêcher. Image: AP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le candidat républicain à la Maison Blanche Newt Gingrich, engagé dans une lutte acharnée contre Mitt Romney, favori dans la course à l’investiture républicaine, a décoché une nouvelle flèche contre son adversaire, l’accusant... de parler français.

"Winning our future", un groupement d’intérêt qui soutient le conservateur Newt Gingrich, inonde les écrans de télévision de Caroline du Sud (sud-est des Etats-Unis), théâtre de la prochaine primaire républicaine, avec des publicités anti-Romney, pour un montant de 3,4 millions de dollars.

Dans l’un d’entre eux, intitulé «Mitt Romney, le modéré du Massachusetts prêt à dire n’importe quoi pour être élu», l’ancien gouverneur de cet Etat du nord-est y est critiqué pour ses positions supposément trop modérées.

«Bonjour, je m’appelle Mitt Romney»

En fin d’annonce, une voix ajoute «Et, tout comme John Kerry, il parle français!»

On voit alors Mitt Romney se présenter en français dans une vidéo en noir et blanc non datée, où il apparaît jeune et fringuant. «Bonjour, je m’appelle Mitt Romney», déclare le futur candidat, maniant fort bien la langue de Molière.

En 2004 déjà, le démocrate John Kerry, autre candidat francophile à la présidentielle américaine, avait été moqué pour son «look trop français».

Dans les années 60, Mitt Romney alors âgé d’une vingtaine d’année, a habité Paris et Bordeaux où, comme cela est la coutume pour les jeunes mormons, il était parti prêcher.

La «French connection» mal perçue

Mais ce que le spot ne dit pas, c’est que Newt Gingrich, ancien président de la Chambre des représentants, a vécu, adolescent, plusieurs années à Orléans où son père militaire était en poste, quand la France accueillait encore des bases américaines.

La «French connection» peut être mal perçue aux Etats-Unis, en particulier dans les milieux conservateurs, où certains n’ont toujours pas digéré l’opposition de la France à la guerre en Irak et où les Français sont souvent perçus comme des intellectuels de gauche.

Et sur les sites officiels de Mitt Romney comme de Newt Gingrich, on ne retrouve nulle trace d’Orléans, de Bordeaux ou de Paris dans les portraits officiels des deux candidats. (AFP/nxp)

Créé: 13.01.2012, 20h18

Articles en relation

Vainqueur dans le New Hampshire, Romney fait la course en tête

Présidentielle américaine Le républicain Mitt Romney, 64 ans, a remporté la victoire dans l’élection primaire du New Hampshire. Il avait déjà gagné la semaine dernière le premier scrutin républicain organisé dans l’Iowa. Plus...

Mitt Romney réduit l’écart sur Obama

Présidentielle américaine Le républicain s’impose comme le candidat préféré des électeurs de son camp et réduit l’écart sur l'actuel président, selon un sondage Reuters/Ipsos publié mardi. Plus...

Début de la primaire républicaine dans le New Hampshire

Présidentielle Après l'Iowa la semaine dernière, la primaire républicaine a démarré mardi matin dans l'Etat du New Hampshire, avec toujours Mitt Romney comme favori. Plus...

Romney dans le viseur de ses adversaires républicains

Présidentielle américaine Lors du dernier débat télévisé avant le "causus" du New Hamphsire mardi, où il reste le favori des sondages, Mitt Romney a affronté dimanche un feu croisé de critiques de ses adversaires républicains. Plus...

Les sept républicains qui briguent la présidence américaine

Présidentielle américaine Mitt Romney, Ron Paul, Rick Santorum, Newt Gingrich, Rick Perry, Michele Bachmann et John Huntsman se lancent dès mardi dans l'Iowa dans la course à la Maison Blanche avec des profils très différents. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...