Il invitait à accueillir «avec des fusils» Brigitte Macron

FranceUn jeune sera jugé pour des commentaires haineux contre la femme du président français, sur le site d'un journal régional. Il risque 5 ans de prison ferme.

Un homme sera jugé pour des propos haineux contre Brigitte Macron.

Un homme sera jugé pour des propos haineux contre Brigitte Macron.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un jeune Français de 23 ans est poursuivi en justice pour avoir lancé un appel à la violence à l'encontre de la Première dame, Brigitte Macron, sur le site internet d'un quotidien régional, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

Il comparaîtra le 19 mars devant le tribunal correctionnel de Reims (centre-est de la France) pour «provocation publique à la commission d'un crime ou d'un délit d'atteinte à la personne». Il risque jusqu'à 5 ans de prison ferme.

Placé en garde à vue jeudi à Reims, en Champagne, le jeune homme a reconnu et «regretté» son commentaire publié début février sous un article du quotidien local «L'Union», a indiqué à l'AFP le procureur de la République de Reims, Matthieu Bourrette.

Le jeune homme, sans antécédent judiciaire, invitait à accueillir «avec des fusils» l'épouse du président français qui donnera le 20 mars le coup d'envoi d'un match mixte de football organisé à Reims au profit d'une association locale de femmes.

L'avocat du couple présidentiel avait saisi le parquet de Reims.

«Face aux propos haineux de plus en plus fréquents sur internet, il s'agit de rappeler les limites de la liberté d'expression», a expliqué M. Bourrette, précisant que ce procès avait une visée pédagogique.

Accompagnant le mouvement de protestation sociale des «gilets jaunes» en France, de nombreux slogans et banderoles, parfois violents, illustrés de guillotines - en référence à la Révolution française - ont visé depuis trois mois la personne du président et celle de son épouse.

(afp/nxp)

Créé: 15.02.2019, 13h31

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus crée une frénésie de nettoyage
Plus...