Gerhard Schröder, véritable boulet de la gauche allemande

PolitiqueLa campagne du SPD est plombée par l’annonce de l’arrivée prochaine de l’ex-chancelier chez Rosneft, le géant du pétrole russe.

Lorsque Gerhard Schröder était chancelier, on le surnommait déjà le «camarade des patrons».

Lorsque Gerhard Schröder était chancelier, on le surnommait déjà le «camarade des patrons». Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

A cinq semaines des élections, la nomination de Gerhard Schröder chez Rosneft, une entreprise publique russe très influente, est mal perçue par les électeurs de gauche. Dans la dernière ligne droite de la campagne électorale, Martin Schulz (SPD) se serait bien passé d’une nouvelle polémique sur la reconversion controversée de l’ancien chancelier alors même qu’il peine à convaincre les électeurs de voter «pour le changement».

Déjà critiqué pour ses fonctions chez Gazprom, qu’il occupe depuis 2005, Schröder devrait prendre à la fin de septembre un poste de «directeur indépendant» chez Rosneft, le géant public du pétrole russe, sous sanctions occidentales depuis l’annexion de la Crimée en 2014. Le patron, Igor Setchine, est un proche de Poutine.

Même le parti de la gauche radicale (Die Linke), favorable comme Schröder à la levée des sanctions contre la Russie, a critiqué cette nomination. «Gerhard Schröder confond politique de détente et responsabilités lucratives», regrette Andrej Hunko, député à l’Assemblée fédérale (Bundestag). C’est un «serviteur de Poutine payé pour défendre sa politique», ajoute le député européen écologiste Reinhard Bütikofer.

Martin Schulz, qui avait invité Gerhard Schröder au dernier congrès du parti pour obtenir son soutien, n’a pas eu d’autre choix que de prendre ses distances avec son mentor. «A sa place, je ne ferais pas cela», a-t-il assuré sur Facebook.

Schröder n’a jamais caché ses connivences avec les «grands de ce monde». Lorsqu’il était chancelier, on le surnommait déjà le «camarade des patrons», une image qu’il entretenait en portant des costumes italiens et en fumant de gros cigares cubains. «Pour cette raison, il n’a jamais été aimé dans son propre parti», explique Carsten Koschmieder, politologue à l’Université de Berlin (FU). Depuis sa reconversion, il conseille l’éditeur suisse Ringier et fait des discours bien rémunérés pour l’agence new-yorkaise Harry Walker.

Chancelier de 1998 à 2005, Gerhard Schröder est resté un ami personnel du président russe, Vladimir Poutine, un «pur démocrate» selon lui, avec qui il a fêté ses 70 ans dans un palais de Saint-Pétersbourg… en pleine crise ukrainienne.

Les médias soufflent sur les braises pour des questions électorales, a répondu Gerhard Schröder. «J’ai l’impression que tout cela n’a pas grand-chose à voir avec mes occupations professionnelles mais plutôt avec la campagne électorale. Apparemment, on veut donner un petit coup de main à Angela Merkel», a-t-il réagi, en assurant qu’il ne toucher, chez Rosneft, pas plus de 600 000 euros par an.

(TDG)

Créé: 16.08.2017, 19h12

Articles en relation

L’ex-chancelier allemand Schröder critique la France

Allemagne Le gouvernement de François Hollande n'entreprend pas les réformes économiques nécessaires, selon le social-démocrate, qui s'en prend pour la seconde fois à la politique menée par la France. Plus...

Avant Merkel, la NSA espionnait déjà Schröder

SURVEILLANCE Selon une chaîne allemande, les services de renseignement américains ont espionné l'ex-chancelier allemand Gerhard Schröder. Plus...

«Madame l'arbitre», une première en Allemagne

Football Fruit d'un travail de longue haleine, Bibiana Steinhaus va devenir cette saison la première femme à arbitrer un match dans un grand championnat. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...