Etudiants disparus: restes humains découverts

MexiqueDes ossements appartenant à un nombre indéterminé d'individus ont été découverts non loin du lieu de disparition de 43 étudiants mexicains en 2014.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les enquêteurs ont trouvé des fragments d'os, notamment des crânes, des tibias, des mâchoires et des dents appartenant à différentes personnes. Ils ont également retrouvé des sandales et des morceaux de vêtements, selon une déclaration du bureau du procureur de l'Etat de Guerrero (sud).

Les restes humains ont été découverts mardi soir dans la petite ville d'El Mirador, le long d'une route reliant les villes de Coacoyula et d'Apipilulco.

Selon les médias, les ossements semblent appartenir à au moins quatre personnes et pourraient avoir été brûlés.

Tollé international

Les autorités n'ont pas dans l'immédiat établi de lien entre ces fragments et les 43 étudiants disparus à Iguala en septembre 2014.

Des policiers municipaux de cette ville du sud du Mexique avaient attaqué ces étudiants, qui s'étaient emparés illégalement de cinq autobus pour participer à des manifestations.

Les étudiants ont ensuite disparu sans laisser de trace.

Cette affaire avait provoqué un tollé international et déclenché des manifestations parfois violentes dans le pays, deux ans après l'élection du président Enrique Peña Nieto.

Selon la version officielle, les policiers d'Iguala ont enlevé les étudiants, puis les ont livrés à des membres d'un cartel de drogue. Ces derniers les auraient assassinés puis incinérés dans une décharge à Cocula, avant de disperser leurs restes dans une rivière.

Plusieurs cas de torture

Mais cette version a été contestée le mois dernier par des enquêteurs indépendants de la commission interaméricaine des droits de l'homme (CIDH), qui ont affirmé qu'il n'y avait pas de preuves d'une incinération d'une telle ampleur dans ce lieu.

Dans leur rapport final, ces experts ont également accusé le gouvernement mexicain d'avoir entravé l'enquête sur la disparition des 43 étudiants mexicains et ont dénoncé plusieurs cas de torture sur des suspects.

(afp/nxp)

Créé: 19.05.2016, 11h25

Articles en relation

Etudiants disparus: le chef d'un cartel arrêté

Mexique Les forces fédérales mexicaines ont arrêté le chef des Guerreros Unidos pour ses liens possibles avec la disparition mystérieuse de 43 étudiants. Plus...

Etudiants disparus: autorités montrées du doigt

Mexique Des enquêteurs indépendants ont accusé dimanche le gouvernement d'avoir entravé l'enquête sur la disparition des 43 étudiants mexicains et dénoncent des tortures de suspects. Plus...

Etudiants disparus: des policiers impliqués

Mexique La Commission nationale des droits de l'homme a révélé que des agents fédéraux étaient impliqués dans la disparition de 43 étudiants. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...