Ebola: la barre des 300 morts dépassée

République démocratique du CongoL'épidémie, la dixième sur sol congolais, a été déclarée le 1er août à Beni. Il s'agit de la deuxième plus grave de l'histoire.

Depuis le début de l'épidémie, il y a eu 303 décès et 179 personnes guéries.

Depuis le début de l'épidémie, il y a eu 303 décès et 179 personnes guéries. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'épidémie d'Ebola en cours dans l'Est de la République démocratique du Congo a fait plus de 300 morts, ont rapporté vendredi les autorités sanitaires qui saluent une petite victoire: la guérison d'un nourrisson. «Il y a eu 303 décès (255 confirmés et 48 probables) et 179 personnes guéries», indique le bulletin du ministère de la Santé sur la riposte de l'épidémie d'Ebola daté de jeudi.

Cette épidémie d'Ebola est la dixième sur le sol congolais. Elle a été déclarée le 1er août à Beni dans la province du Nord-Kivu (est) et aux marges de l'Ituri (nord-est). Il s'agit aussi de la deuxième plus grave de l'histoire, d'après le ministère de la Santé, après l'épidémie d'Ebola qui avait tué plus de 11'000 personnes, principalement en Guinée, Sierra Leone et au Liberia en 2014.

«Goma est une zone exposée»

Mercredi, le ministère a relevé que les équipes de surveillance de Goma, capitale du Nord-Kivu d'environ un million d'habitants, étaient à la recherche de six personnes, trois adultes et trois enfants, qui avaient été en contact avec un cas confirmé de Beni, épicentre de l'épidémie.

Toutes ces personnes ont finalement été retrouvées et les tests de laboratoire se sont révélés négatifs. Ces personnes continuent à être suivies, selon les autorités. «Depuis le début de l'épidémie, la ville de Goma est une zone exposée au même titre que les villes de Bunia et Kisangani (nord-est) en raison des déplacements réguliers de la population entre les zones actuellement touchées par l'épidémie d'Ebola et ces trois grands centres urbains», reconnait le ministère.

Les autorités se sont tout de même réjouies de la guérison d'un nourrisson sorti du Centre de Traitement d'Ebola (CTE) de Beni ce mercredi 12 décembre 2018». «Cette jeune miraculée, née le 31 octobre 2018, a été admise à l'âge de six jours au CTE après que sa mère, un cas confirmé d'Ebola, soit décédée lors de l'accouchement», précise le ministère de la Santé dans son bulletin. (afp/nxp)

Créé: 14.12.2018, 15h30

Articles en relation

Treize nouveaux cas d'Ebola et 219 morts

RDC Le Congo a déjà été touché par neuf épidémies d'Ebola depuis l'apparition de la maladie sur son sol en 1976. Plus...

La barre de 200 décès à cause d'Ebola franchie

RDC Cette épidémie est la troisième plus meurtrière en République démocratique du Congo, après celles de 1995 et de 1976. Plus...

Ebola en RDC: membre de l'ONU contaminé

Afrique Un membre de la mission des Nations unies au Congo a été contaminé par le virus d'Ebola. Les cas sont en hausse à Béni. Plus...

L'épidémie d'Ebola gagne une grande ville

RDC Les deux premiers cas de décès confirmés à Butembo, plaque tournante des échanges de la RDC avec des pays voisins, ont été enregistrés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève des jeunes pour le climat
Plus...