Droits humains: l'Egypte va libérer une militante

JusticeLa justice égyptienne a ordonné mardi la libération d'une militante qui avait dénoncé le harcèlement sexuel dans son pays.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La justice égyptienne a ordonné mardi la libération de la militante des droits humains Amal Fathi, a annoncé son avocat. Détenue depuis septembre, cette mère de famille avait dénoncé le harcèlement sexuel dans son pays.

«Si le parquet ne conteste pas la décision du tribunal du Caire, les procédures pour sa libération effectives seront engagées», a dit Me Mohamed Ramadane sur sa page Facebook.

Agée de 33 ans, Amal Fathi avait été arrêtée en mai après avoir diffusé sur les réseaux sociaux une vidéo dans laquelle elle accusait notamment des hommes de la sécurité de l'une des agences de la Banque Misr de l'avoir lourdement «draguée».

Elle avait aussi critiqué les institutions égyptiennes pour avoir failli à protéger les femmes contre ce type de violences. Reconnue coupable de «diffusion de fausses informations» par la justice égyptienne en septembre, elle avait été condamnée à deux ans de prison.

Quelque 60% des femmes

Mardi, l'ONG de défense des droits de l'Homme Amnesty International, a, dans un communiqué, demandé l'application de la décision du tribunal du Caire et la libération immédiate de la militante égyptienne des droits humains. En septembre, Amnesty avait dénoncé une condamnation «scandaleuse» envers une femme qui a simplement «eu le courage de dénoncer le harcèlement sexuel».

Selon une étude de l'ONU publiée en 2017, quelque 60% des femmes ont été victimes de harcèlement en Egypte, où elles sont confrontées aux remarques obscènes voire aux attouchements.

Mme Fathi était aussi poursuivie dans le cadre d'une autre affaire,accusée par les procureurs égyptiens d'«appartenance à un groupe terroriste». Amnesty a demandé l'abandon de toutes les poursuites contre cette femme.

Parallèlement à la décision du tribunal du Caire sur la libération de Mme Fathi, son mari, Mohamed Lotfi, un militant égyptien a reçu mardi le prix franco-allemand des droits de l'Homme et de l'Etat de droit lors d'une cérémonie à la résidence de l'ambassadeur de France en Egypte. (ats/nxp)

Créé: 19.12.2018, 01h25

Articles en relation

Léger mieux pour l'actrice à la robe transparente

Egypte Les plaintes visant une actrice égyptienne qui a porté une robe transparente lors d'un festival ont été retirées. Mais l'enquête se poursuit. Plus...

Londres au secours d'un britannique traité d'espion

Egypte Un jeune homme de 19 ans a été arrêté par les autorités égyptiennes qui le soupçonnent d'être un espion. La Grande-Bretagne veut en savoir plus. Plus...

Neuf peines de mort pour le meurtre d'un procureur

Egypte La justice égyptienne a condamné à mort neuf personnes reconnues coupables du meurtre du plus haut magistrat du parquet. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Bolsonaro chez Trump
Plus...