Cécilia, l'ex-épouse de Nicolas Sarkozy, aurait négocié la libération de Max Göldi

LibyeRichard Attias, son époux, l'a affirmé ce jeudi matin sur les ondes de France Inter

Cécilia et Richard Attias

Cécilia et Richard Attias Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La libération de Max Göldi, retenu en otage en Libye pendant presque deux ans, serait due à l'intervention de Cécilia Ciganer Albéniz, l'ex-femme du président de la République française Nicolas Sarkozy.

Invité sur France Inter ce jeudi matin, son époux Richard Attias l'a affirmé: «Je suis allé avec Cécilia en Libye, pas pour [l’affaire] des infirmières bulgares mais en qualité d'époux. Les autorités suisses lui ont demandé d’aller négocier la libération d’un ingénieur suisse qui travaillait pour ABB. Nous avons quitté Paris depuis le Bourget dans un avion mis à disposition par la société et j’ai assisté moi-même pendant 24 heures à des négociations acharnées entre Cécilia et les autorités libyennes. Elles ont débouché 5 jours plus tard sur la libération de l’otage, et ça, personne n'en a parlé.»


Richard Attias par franceinter

La libération de Max Göldi, directeur de la filiale du groupe d'ingénierie ABB à Tripoli, était intervenue le 14 juin 2010 après une détention prolongée. L'homme d'affaires de 54 ans avait été arrêté et assigné à résidence en Libye avec Rachid Hamdani, responsable de PME, le 19 juillet 2008, en représailles à l'arrestation musclée à Genève d'Hannibal Kadhafi et son épouse. Rachid Hamdani était rentré en Suisse en février 2010.

«Rétablir les faits»

L'intervention de Cécilia Ciganer Albéniz en faveur des otages suisses avait déjà été évoquée par la RTS en mai 2010. Ni Berne ni Tripoli n'avaient confirmé cette information restée au conditionnel.

Richard Attias, publicitaire et fondateur du New York Forum, était invité sur France Inter pour évoquer l'organisation d'un Forum Africain au Gabon en juin prochain. Interrogé sur la campagne présidentielle française, il a tenu à rétablir quelques «vérités» sur son épouse Cécilia. Notamment sur le rôle qu'elle avait joué dans la libération des infirmières bulgares retenues durant huit ans dans les geôles libyennes. «Quand un journaliste laisse penser que tout était déjà décidé lorsqu'elle est arrivée et qu'elle n'a joué qu'un rôle de pot de fleurs, cela n'est pas exact»a-t-il précisé. L'occasion pour lui de révéler l'implication de son épouse dans la libération de l'otage suisse ainsi que dans celle d'un reporter du New-York Times.

Créé: 29.03.2012, 10h03

Articles en relation

Berne confirme que Cécilia ex-Sarkozy a joué un rôle dans la libération de Max Göldi

Otage en Libye Pour les Affaires étrangères, «c'est en particulier l’engagement de l’Allemagne et de l’Espagne qui ont pesé dans le dénouement final». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...