Caracas dit avoir perdu 258 millions chez Credit Suisse

VenezuelaLes sanctions américaines auraient fait perdre des centaines de millions au Venezuela.

Credit Suisse avait interdit il y a un an à ses traders d'effectuer des transactions concernant la dette du Venezuela et sur des produits financiers de Caracas.

Credit Suisse avait interdit il y a un an à ses traders d'effectuer des transactions concernant la dette du Venezuela et sur des produits financiers de Caracas. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Venezuela estime avoir perdu en valeur réelle 265 millions de dollars (258 millions de francs) de 2007 à 2018 chez Credit Suisse en raison de sanctions américaines. Son ministre des affaires étrangères a dit mardi à Genève que cette situation a contribué à la crise actuelle dans son pays.

«Nos actions ont souffert à cause des sanctions américaines», a dit devant le Conseil des droits de l'homme Jorge Arreaza. Celle-ci «rend difficile la distribution et l'importation de nourriture et de médicaments», a-t-il déploré.

Le Venezuela a besoin de 120 millions de dollars pour des vaccins, du sang et des médicaments contre «de nombreuses maladies». Moins que la perte observée seulement chez le numéro deux bancaire suisse, a également ajouté M. Arreaza.

Credit Suisse avait interdit il y a un an à ses traders d'effectuer des transactions concernant la dette du Venezuela et sur des produits financiers de Caracas. Comme UBS, la banque s'est alignée sur les sanctions américaines.

Millions de réfugiés au total

Comme la veille, Jorge Arreaza a attribué aux Etats et à l'UE le «siège économique et financier» contre son pays qui a, selon lui, provoqué la crise migratoire actuelle. Ces déplacements forcés ont «endommagé l'image du Venezuela», a-t-il estimé. Environ 2,3 millions de personnes auraient fui le pays ces dernières années, dit l'ONU.

Jorge Arreaza a dénoncé la «xénophobie» contre certains ressortissants de son pays dans les Etats voisins, dépassés par l'afflux sans précédent de ces migrants. Il s'est félicité du corridor humanitaire organisé actuellement par son pays pour faire revenir des milliers de personnes, dont certaines ont été selon lui victimes d'abus.

Le ministre a répété que son pays rejetait tous les rapports «biaisés» de l'ancien Haut commissaire aux droits de l'homme Zeid Raad al-Hussein. Celui-ci avait dénoncé de possibles crimes contre l'humanité dans la répression des manifestations qui ont tué au moins 120 personnes. Il avait demandé une Commission d'enquête internationale. En revanche, il attend une «nouvelle étape» de collaboration avec Michelle Bachelet. L'ancienne présidente chilienne a accepté de le rencontrer.

La Suisse s'exprime sur trois pays

De son côté, la secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères Pascale Baeriswyl a assuré devant le Conseil son soutien à la nouvelle Haut commissaire. Elle a répété l'inquiétude de la Suisse sur la situation au Venezuela.

Face «aux violations récurrentes des droits de l'homme et une remise en question de l'Etat de droit», elle a appelé les autorités de ce pays à «renoncer de toute urgence à toute violence et détention arbitraire». Et elle leur demande de garantir des procès équitables et une protection contre la torture et autres abus.

Berne appelle aussi à la libération de l'ensemble des détenus politiques au Cambodge après des élections «ni libres, ni équitables». La Suisse salue aussi la décision du président congolais Joseph Kabila de ne pas chercher un nouveau mandat, ce qui aurait été en violation de la Constitution, en République démocratique du Congo (RDC). Et à faire en sorte que «chaque citoyenne et chaque citoyen puisse participer» à l'élection attendue dans quelques mois. (ats/nxp)

Créé: 11.09.2018, 10h25

Galerie photo

Le Venezuela en pleine crise (NXP)

Le Venezuela en pleine crise (NXP) Au Venezuela, la vague de manifestations hostiles au président socialiste Nicolas Maduro monte en puissance. L'exaspération reflète les crises économiques et politiques profondes qui secouent le pays depuis 2013.

Articles en relation

Venezuela: Washington a réfléchi à un Coup d'Etat

Amérique du Sud Selon le New York Times, des responsables américains ont évoqué un Coup d'Etat avec des militaires vénézuéliens. Plus...

Caracas appelé à accepter l'aide humanitaire

Crise migratoire Réunis à Quito, des pays d'Amérique latine ont exhorté le Venezuela à accepter l'aide humanitaire pour faire face à la crise des migrants. Plus...

Caracas dénonce «une intervention étrangère»

Venezuela Le gouvernement Maduro accuse Washington d'orchestrer l'exode des Vénézuéliens pour justifier une future intervention. Plus...

Appel à l'aide face à l'afflux de Vénézuéliens

Amérique du Sud La Colombie, le Pérou et l'Equateur réclament une aide internationale plus importante face à l'afflux de migrants du Venezuela. Plus...

Le Brésil envoie l'armée à la frontière du Venezuela

Amérique latine Le président du Brésil a mobilisé mardi son armée pour «garantir la sécurité» à la frontière du Venezuela. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...