Boutin condamnée pour incitation à la haine

JusticeChristine Boutin est condamnée par la justice pour ses propos homophobes.

Christine Boutin devra régler une amende de 5 000 euros.

Christine Boutin devra régler une amende de 5 000 euros. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'ex-présidente du Parti chrétien démocrate, Christine Boutin, a été condamnée vendredi à 5 000 euros d'amende pour «provocation publique à la haine ou à la violence» envers les homosexuels pour avoir dit que «l'homosexualité est une abomination». Le tribunal correctionnel a été au-delà des réquisitions du procureur, qui avait réclamé à l'audience fin octobre une amende de 3 000 euros à son encontre.

Christine Boutin a également été condamnée à verser 2 000 euros de dommages et intérêts à chacune des deux associations, Mousse et Le refuge, qui s'étaient constituées parties civiles. En revanche, la partie civile de l'association Inter-LGBT, qui avait porté plainte contre Christine Boutin, a été jugée irrecevable.

Dans un entretien au magazine Charles paru en avril 2014 sous le titre «Je suis une pécheresse», Christine Boutin affirmait: «l'homosexualité est une abomination. Mais pas la personne. Le péché n'est jamais acceptable, mais le pécheur est toujours pardonné».

«Ce que l'on entend dans vos propos, c'est que les homosexuels sont une abomination», avait résumé le procureur, indiquant que le parquet avait reçu 500 plaintes de particuliers outrés après sa déclaration. Liberté d'expression

Son avocat avait plaidé la relaxe, estimant que sa cliente était jugée pour «une opinion». «Votre décision aura des conséquences énormes sur la liberté d'expression. Si vous suivez les réquisitions du procureur, alors il faut saisir la Bible!», avait-il lancé.

Lors des débats, l'ex-ministre du Logement avait expliqué avoir «hésité à répondre à cette question qui faisait référence à une citation de l'Ancien et du Nouveau testament» avant de se dire que c'était «une occasion de clarifier (sa) pensée».

«Mon opinion s'inscrit dans la tradition chrétienne», avait justifié l'ancienne députée des Yvelines, tout en précisant qu'elle avait regretté ses propos par la suite. «Mais je suis une femme directe, j'essaye d'être en accord avec mes convictions profondes mais cela ne veut pas dire que je condamne les personnes homosexuelles», avait-elle assuré. (afp/nxp)

Créé: 18.12.2015, 15h07

Articles en relation

Christine Boutin quitte la présidence de son parti

France Christine Boutin a démissionné de la présidence du Parti chrétien démocrate pour se lancer dans la défense des «valeurs de la famille» lors des élections européennes de juin 2014. Plus...

Christine Boutin: «On est envahis de gays!»

France La présidente du Parti chrétien démocrate a encore dérapé sur le mariage homo à l'antenne de la radio RMC, après que la Palme d'or a été attribuée à «La vie d'Adèle», le jour même de la «Manif pour tous». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le PLR repousse son vote sur la démission de Maudet
Plus...