Autriche: l'extrême droite tend la main à Orban

PolitiqueL'extrême droite autrichienne propose une alliance avec le parti du Premier ministre hongrois en vue des européennes.

Le vice-chancelier autrichien Heinz-Christian Strache.

Le vice-chancelier autrichien Heinz-Christian Strache. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le vice-chancelier autrichien Heinz-Christian Strache, dirigeant du parti d'extrême droite FPÖ, a proposé lundi de former un bloc commun au sein du Parlement européen avec le parti du Premier ministre hongrois Viktor Orban.

«J'invite avec plaisir le Premier ministre hongrois Viktor Orban et son parti Fidesz à travailler ensemble à l'avenir dans un bloc commun de l'UE!», a déclaré le Heinz-Christian Strache, chef du Parti de la liberté (FPÖ) sur Facebook.

M. Strache et d'autres membres du FPOe sont comme Victor Orban partisans d'une ligne dure contre les migrants arrivant en Europe, mais le FPÖ siège actuellement avec d'autres partis d'extrême droite au sein du groupe Europe des Nations et des libertés (ENL).

Le Fidesz de Viktor Orban est membre du Parti populaire européen (PPE), principale formation rassemblant la droite et le centre-droit au Parlement européen, comme Angela Merkel et Jean-Claude Juncker.

L'article 7

La main tendue à M. Orban de M. Strache, qui participe au gouvernement de coalition dirigé par le conservateur autrichien Sebastian Kurz, intervient à la veille d'un discours que doit tenir M. Orban devant le Parlement européen pour défendre son gouvernement mis en cause dans un rapport de l'eurodéputée Judith Sargentini (Verts).

Les eurodéputés devront se prononcer sur le déclenchement de la phase préliminaire de l'article 7 sur le respect de l'Etat de droit contre la Hongrie, une procédure qui n'a été déclenchée qu'une fois jusqu'ici, contre la Pologne en décembre. Elle pourrait aboutir à une suspension des droits de vote de la Hongrie dans l'UE. Le débat aura lieu mardi après-midi à Strasbourg et le vote mercredi.

Soutiens européens

Si la politique de Viktor Orban a suscité de nombreuses critiques, elle a été applaudie par des partis anti-immigration ou critiques vis-à-vis de l'UE ailleurs en Europe. Ainsi le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini a exprimé son admiration pour M. Orban et les deux hommes se sont rencontrés en août pour lancer un manifeste hostile à l'immigration en vue des élections européennes du printemps 2019.

M. Salvini a aussi rencontré la semaine dernière Steve Bannon, l'ex-conseiller du président américain Donald Trump, qui affirme avoir parlé avec M. Orban sur le projet de former un mouvement de droite pan-européen avant les élections de 2019. (ats/nxp)

Créé: 11.09.2018, 03h28

Articles en relation

Aider les migrants sera désormais condamnable

Hongrie Les personnes venant en aide aux personnes en situation irrégulière pourront être passibles d'un an de prison, en Hongrie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...