«Assad ne contrôle que 30% de la Syrie»

SyrieSelon le premier ministre syrien ayant fait défection, le président Bachar al-Assad ne maîtriserait de loin pas tout le territoire de son pays.

"Je vous assure, du fait de mon expérience et du poste que j’ai occupé, que le régime s’est fissuré", indique Riad Hijab. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’ancien Premier ministre syrien Riad Hijab, qui a fait défection il y a une semaine, a estimé jeudi que le régime du président Bachar al-Assad, qui fait face à une rébellion armée, ne contrôlait plus que 30% de la Syrie.

"Le régime syrien ne contrôle plus que 30% du territoire de la Syrie", a dit l’ancien Premier ministre au cours d’une conférence de presse à Amman, jugeant que le régime s’est "effondré militairement, économiquement et moralement".

"Je vous assure, du fait de mon expérience et du poste que j’ai occupé, que le régime s’est fissuré", a-t-il insisté.

Revenant sur les conditions de sa défection, il a indiqué avoir "décidé de partir le 5 août après avoir perdu espoir que ce régime corrompu et brutal change. Le voyage vers la Jordanie a duré trois jours".

M. Hijab a exhorté les rebelles à "continuer leur lutte contre le régime car le peuple syrien a de grands espoirs et foi en vous".

"J’appelle également les forces armées syriennes à ne pas diriger leurs fusils contre le peuple syrien", a-t-il ajouté.

La Syrie est en proie depuis 17 mois à une révolte populaire devenue conflit armé. Les violences y ont fait plus de 21'000 morts, selon une ONG.

Washington a récemment estimé que les défections, qui se sont multipliées parmi les diplomates, les hauts gradés de l’armée et les parlementaires, étaient le signe que M. Assad avait perdu le contrôle du pays. (afp/nxp)

Créé: 14.08.2012, 15h46

Dispositif renforcé

Des centaines de Syriens continuent de fuir leur pays chaque jour. Le HCR recense désormais 158’000 réfugiés syriens, mais leur nombre est en réalité beaucoup plus élevé. L’agence de l’ONU renforce son dispositif pour les encourager à s’enregistrer.

«Nos chiffres ne reflètent pas le nombre total de réfugiés syriens dans plusieurs pays, parce que des réfugiés sont réticents ou attendent pour s’enregistrer», a affirmé mardi à Genève un porte- parole du Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), Adrian Edwards.

Jusqu’à lundi, l’agence de l’ONU a enregistré 157’577 réfugiés syriens, soit près de 60’000 en Turquie, près de 46’000 en Jordanie, 37’700 au Liban et 14’130 en Irak.
Mais en Jordanie, le gouvernement estime que de 145’000 à 150’000 Syriens ont trouvé refuge dans le pays depuis mars 2011, selon le HCR.

Le nombre de réfugiés approchant le HCR en Jordanie a augmenté ces derniers jours, en passant de 200 à 300 requêtes par jour. Nouveau centre à Tripoli
Au Liban, le HCR a ouvert un nouveau centre à Tripoli, dans le nord. Des milliers de personnes attendent d’être enregistrées pour recevoir une aide, a indiqué le porte-parole du HCR.

La générosité de la population locale atteint ses limites. A Tripoli, 90 % des réfugiés louent des appartements, dont le loyer est d’au moins 250 dollars pour deux pièces. (ats)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.