Ana Brnabic rejoint le club des dirigeants européens ouvertement gays

SerbieAprès le Luxembourg et l’Irlande, le président serbe nomme une femme homosexuelle au poste de premier ministre.

Ana Brnabic devient la troisième dirigeante européenne ouvertement gay.

Ana Brnabic devient la troisième dirigeante européenne ouvertement gay. Image: AP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Et de trois. Ana Brnabic, investie au poste de premier ministre jeudi par le président serbe, Aleksandar Vucic, devient la troisième dirigeante européenne ouvertement gay et la première femme à occuper cette fonction dans l’histoire du pays. Une décision symboliquement forte dans un Etat des Balkans profondément conservateur et aux penchants homophobes.

En 2016, l’arrivée de la manager polyglotte de 40 ans au gouvernement avait fait grincer quelques dents dans l’hémicycle. Aleksandar Vucic, alors premier ministre, lui avait confié le portefeuille de l’Administration d’Etat et de l’Autonomie locale, un poste clé dans cette ex-république yougoslave candidate à l’adhésion à l’Union européenne. «Ses orientations personnelles ne m’intéressent pas, seuls les résultats de son travail comptent», avait-il répondu aux opposants à l’entrée d’une lesbienne au gouvernement, vantant le parcours professionnel de cette femme formée aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne.

Dans ce pays où l’immense majorité de la population se déclare chrétienne orthodoxe et où certains élus réclamaient encore récemment la nomination d’un «père de famille» à la tête du gouvernement, cette décision est porteuse d’espoir pour la communauté LGBT. Qui plus est quand on sait que les dernières Gay Prides se sont déroulées à Belgrade sous protection policière rapprochée. En 2010, la manifestation s’était terminée dans le sang. Les trois éditions suivantes avaient ensuite été annulées suite aux menaces de groupes ultranationalistes et fascistes – soutenus par le puissant clergé orthodoxe – pour qui ce défilé «immoral» est «une honte». En 2014, la Pride a néanmoins pu se tenir, mais sous haute tension et à l’ombre de véhicules blindés.

«Je ne comprends pas en quoi mon orientation sexuelle est si importante. Ce qui est important, c’est la capacité professionnelle à accomplir un travail honnête, à aimer sa patrie et à travailler dans le plus grand intérêt de son pays», a déclaré Ana Brnabic. Sans être une militante LGBT, la jeune femme a rappelé que l’homophobie restait un problème mais que «la situation s’améliorait lentement».

Des propos qui font écho à ceux tenus par Leo Varadkar, membre du gouvernement irlandais ayant fait son coming out, investi premier ministre mercredi dernier. «Ce n’est pas quelque chose qui me définit. Je ne suis pas un politicien à moitié indien ou un docteur politicien ou un politicien homosexuel. Cela fait juste partie de ce que je suis», avait précisé ce médecin de formation en 2015.

Quant à Xavier Bettel, premier ministre luxembourgeois depuis 2013, il n’a jamais caché son homosexualité. Il a même épousé son compagnon l’an dernier. Inédit pour un dirigeant européen. Son mari, Gauthier Destenay, a ainsi été le premier conjoint de même sexe à apparaître sur les photos officielles d’un sommet de l’OTAN en mai dernier. Ce «Premier Gentleman» a posé tout sourire aux côtés des First Ladies Melania Trump et Brigitte Macron.

(TDG)

Créé: 16.06.2017, 16h03

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève des travailleurs du bâtiment
Plus...