Plus de 40 civils tués par des raids russes

SyrieDes bombardements attribués à l’aviation russe ont fait plusieurs dizaines de morts jeudi soir dans la province d'Idleb, dans le Nord.

Image: Archives/Photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quarante-quatre civils ont été tués dans la province d'Idleb, au nord de la Syrie lors de raids nocturnes, a indiqué vendredi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). L'organisation attribue ces bombardements à l'armée de l'air de la Russie, alliée du régime syrien.

Les raids ont frappé tard jeudi soir la localité de Zardana, contrôlée par des rebelles et des djihadistes dans cette province du nord-ouest du pays en guerre, selon l'ONG. Au moins 44 civils dont cinq enfants ont péri dans les raids, a indiqué l'OSDH, qui avait fait état auparavant de 38 morts. Il y a eu des dizaines de blessés.

Le bilan s'est alourdi, car plusieurs corps ont été extraits des décombres de maisons détruites par les bombes, a déclaré le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. L'OSDH est une organisation basée à Londres, qui dispose d'un réseau d'informateurs en Syrie.

Après les frappes, un important cratère a été formé au milieu d'immeubles de 2 ou 3 étages en ruines, selon un correspondant sur place. Des civils ont aidé les secouristes à dégager des corps ensevelis sous les gravats. Dans un hôpital proche, femmes, enfants, personnes âgées et secouristes blessés recevaient des soins.

Dernière province rebelle

La majeure partie de la province d'Idleb est contrôlée par les djihadistes de Hayat Tahrir al-Cham, une coalition dominée par l'ex-branche d'Al-Qaïda en Syrie. Cette province, l'une des dernières à échapper en grande partie au pouvoir de Bachar el-Assad, est régulièrement la cible de raids meurtriers du régime ou de son allié russe.

Depuis l'intervention militaire russe à ses côtés en 2015, le régime de Bachar el-Assad a repris le contrôle de plus de 60% du territoire national. Plus de 350'000 personnes ont été tuées en Syrie depuis le début du conflit en 2011. (ats/nxp)

Créé: 08.06.2018, 11h36

Articles en relation

Netanyahu agite la menace de l'afflux de réfugiés

Allemagne Le Premier ministre israélien a plaidé à Berlin pour plus de fermeté envers l'Iran, accusée de préparer une «guerre de religion» en Syrie. Plus...

Un improbable refuge pour chats en Syrie

Guerre Passionné par les chats, un Syrien prend soin de dizaines de chats abandonnés dans la zone rebelle d'Alep. Plus...

Le mois le moins meurtrier pour les civils depuis 2011

Syrie Avec 244 civils tués, le mois de mai a été le moins sanglant dans le pays depuis le soulèvement contre Bachar el-Assad il y a 7 ans. Plus...

Washington frappe des positions du régime

Syrie Des frappes de la coalition internationale antijihadistes ont tué douze membres des forces progouvernementales. Plus...

Trêve humanitaire temporaire à Damas

Guerre en Syrie Un cessez-le-feu de quelques heures est observé au sud de la capitale syrienne, afin de permettre aux enfants et aux femmes d'évacuer. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...