25 morts dans les récents troubles

IranLe bilan des décès liés aux manifestations qui ont eu lieu un peu partout dans régime de Téhéran il y a deux semaines s'est alourdi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vingt-cinq personnes ont été tuées dans les récents troubles qui ont touché plusieurs dizaines de villes iraniennes, selon un nouveau bilan officiel rendu public dimanche. Il s'agit en majorité de manifestants.

L'Iran a été touché du 28 décembre au 1er janvier par des troubles à l'occasion de manifestations contre la vie chère et le pouvoir dans plusieurs dizaines de villes. Le bilan officiel des heurts était jusque-là de 21 morts: 15 manifestants, deux membres des forces de sécurité, et quatre civils étrangers aux manifestations.

«Vingt-cinq personnes, des gens ordinaires et de nos propres forces, ont été tuées lors des récents troubles, mais aucun par des tirs des forces de sécurité, parce qu'elles avaient reçu l'ordre de ne pas utiliser leurs armes», a déclaré samedi Gholamhossein Mohseini Ejeie, porte-parole du pouvoir judiciaire, cité par l'agence Mizanonline.

La télévision d'Etat avait rapporté que six manifestants avaient été tués le 1er janvier lors d'affrontements avec les forces de l'ordre alors qu'ils tentaient de prendre d'assaut un poste de police près d'Ispahan (centre).

Des milliers d'arrestations

Dans ses propos, cité par Mizanonline, agence qui dépend de l'Autorité judiciaire, M. Mohseini Ejeie n'a pas précisé l'identité des victimes. Selon lui, «465 personnes arrêtées dans l'ensemble du pays» en relation avec ces troubles étaient encore détenues samedi, dont 55 à Téhéran.

Le député réformateur Mahmoud Sadeghi avait affirmé mardi que 3700 personnes avaient été arrêtées en lien avec ces troubles depuis le 28 décembre. Des responsables politiques et de la police avaient déjà affirmé que la plupart des détenus, à l'exception des personnes liées aux groupes «contre-révolutionnaires», avaient été libérés début janvier. (ats/nxp)

Créé: 14.01.2018, 15h21

Articles en relation

Le danger pour Téhéran reste «la colère du pays, pas les sanctions américaines»

Nucléaire iranien Washington décide de ne pas revenir aux sanctions contre l'Iran. Le pays est agité par des manifestations. Quel impact pour la Suisse? Le point avec la Chambre de commerce Iran-Suisse. Plus...

La CIA nie tout rôle dans les manifestations

Iran Le chef de la CIA a nié dimanche toute implication de son agence dans les manifestations qui secouent l'Iran. Plus...

Quatrième jour de mobilisation en Iran

Manifestations Alors que le mouvement contestataire perd de l'ampleur, les manifestations progouvernementales se poursuivent dans plusieurs villes du pays. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Brexit: l'UE redonne la balle à May
Plus...