Passer au contenu principal

Crise migratoireAu moins 20 migrants disparus en Méditerranée

Les gardes-côtes espagnols ont secouru en pleine mer des migrants se trouvant à bord une embarcation de fortune partie du Maroc.

Trente-quatre personnes, en majorité des femmes, ont perdu la vie lors du naufrage d'une embarcation clandestine de migrants au large des îles Kerkennah en Tunisie. Douze corps supplémentaires ont été retrouvés mercredi. (10 juin 2020)
Trente-quatre personnes, en majorité des femmes, ont perdu la vie lors du naufrage d'une embarcation clandestine de migrants au large des îles Kerkennah en Tunisie. Douze corps supplémentaires ont été retrouvés mercredi. (10 juin 2020)
Keystone
Les gardes-frontières iraniens sont accusés d'avoir refoulé des migrants Afghans qui seraient morts noyés. L'Iran nie ces accusations. (Vendredi 8 mai 2020)
Les gardes-frontières iraniens sont accusés d'avoir refoulé des migrants Afghans qui seraient morts noyés. L'Iran nie ces accusations. (Vendredi 8 mai 2020)
AFP
Lundi, en ouverture du sommet de l'Union africaine (UA), le roi du Maroc Mohammed VI (ici lors d'un précédent sommet en janvier 2017) a plaidé pour une «vision africaine commune» à propos de la migration et fera des propositions en ce sens aux pays africains. (Lundi 3 juillet 2017)
Lundi, en ouverture du sommet de l'Union africaine (UA), le roi du Maroc Mohammed VI (ici lors d'un précédent sommet en janvier 2017) a plaidé pour une «vision africaine commune» à propos de la migration et fera des propositions en ce sens aux pays africains. (Lundi 3 juillet 2017)
AFP
1 / 133

Vingt-sept migrants à bord d'une embarcation de fortune ont été secourus en mer Méditerranée, et au moins 20 autres seraient portés disparus, ont annoncé mercredi les gardes-côtes espagnols.

«Entre 20 et 22 sont disparus, selon une ONG qui avait donné le signalement d'une embarcation partie avec 49 migrants du Maroc», a déclaré à l'AFP une porte-parole du Sauvetage maritime, qui dépend du gouvernement espagnol.

Un ferry qui faisait le parcours entre Nador (nord du Maroc) et Motril (sud de l'Espagne) a repéré l'embarcation mercredi après-midi et a secouru les 27 personnes qui se trouvaient à bord, dont deux femmes et une petite fille, selon la porte-parole.

«Ils n'ont vu personne à la mer» dans les environs, a-t-elle ajouté.

Helana Maleno, membre de l'ONG Caminando Fronteras, qui signale régulièrement le départ d'embarcations de migrants, a dénoncé l'absence de réactivité des autorités à qui elle a imputé la responsabilité de la mort de la vingtaine de migrants disparus.

«Personne n'a rien fait pour les sauver»

«Aujourd'hui, 22 personnes se sont noyées. Elles étaient sur l'embarcation dont nous avions donné le signalement hier. Elles se sont noyées parce que personne n'a rien fait pour les sauver», a-t-elle tweeté.

Parmi les migrants secourus par le ferry, «six ont été évacués d'urgence par hélicoptère vers Almeria (sud de l'Espagne) pour recevoir une assistance médicale», a annoncé la porte-parole du Sauvetage maritime.

En mer Méditerranée, 569 migrants sont morts ou ont disparu depuis janvier, dont 173 en tentant de gagner l'Espagne, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.