1er revers judiciaire pour Lula depuis sa libération

BrésilL'ex-président brésilien a été condamné en appel à 17 ans de prison contre près de 13 ans en première instance dans une affaire de corruption.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ex-président brésilien Lula a subi mercredi son premier revers judiciaire depuis sa sortie de prison il y a trois semaines. Une cour d'appel a fortement alourdi sa peine pour l'une des affaires de corruption le concernant.

Malgré cette condamnation en appel, Luiz Inacio Lula da Silva va rester en liberté en raison d'un arrêt de la Cour suprême lui permettant d'attendre l'épuisement de tous les recours vers des instances supérieures. Trois magistrats du TRF4 de Porto Alegre (sud) ont décidé à l'unanimité mercredi d'élever à 17 ans et un mois de réclusion la peine initialement fixée à 12 ans et 11 mois lors de la condamnation en première instance, en février.

Dans cette affaire, l'ex-président (2003-2010) est accusé d'avoir bénéficié de travaux de rénovation financés par deux groupes de bâtiment, OAS et Odebrecht, dans une propriété rurale à Atibaia, dans l'État de Sao Paulo (sud-est), en échange de faveurs dans l'attribution de marchés publics. Lula a toujours clamé son innocence.

L’ex-président brésilien Lula est sorti de prison

Il affirme notamment que cette propriété ne lui appartenait pas, étant au nom d'un de ses proches, Fernando Bittar. Mais le parquet dit avoir obtenu des preuves que l'ancien président en est le principal usager et que les travaux ont été faits pour lui.

Opération «Lavage-express»

Lula a également été condamné à 8 ans et 10 mois de prison dans une autre affaire. Il est accusé d'avoir accepté un triplex en bord de mer en guise de pots-de-vin de la part de l'entreprise OAS, également impliquée dans la rénovation des travaux à Atibaia.

Il a commencé à purger cette peine en avril 2018, peu après sa condamnation en appel. Il a fini par être libéré le 8 novembre dernier, à la faveur de l'arrêt de la Cour suprême qui lui permet également de rester en liberté après la décision du TRF4 mercredi.

Cet arrêt à mis fin à une jurisprudence permettant l'emprisonnement dès une première condamnation en appel, même si tous les recours ne sont pas épuisés. Il concerne non seulement Lula, mais plusieurs milliers d'autres condamnés, ce qui a représenté un rude coup pour l'opération «Lavage-express», la plus grande enquête anticorruption de l'histoire du pays qui a mis sous les verrous des dirigeants de tous bords. Au-delà des affaires du triplex et d'Ataibaia, Lula est également mis en cause dans plusieurs autres affaires de corruption. (ats/nxp)

Créé: 27.11.2019, 23h14

Articles en relation

Lula exhorte la foule à «continuer le combat»

Brésil L'ex-président brésilien récemment libéré de prison a donné dimanche soir un discours enflammé à Recife. Plus...

La gauche brésilienne retrouve son leader

Brésil L’ancien président Lula a quitté la prison après 580 jours de captivité. Il est tout de suite remonté sur le ring politique. Plus...

À peine libéré, Lula s'en prend à Bolsonaro

Brésil Apparu en forme pour son premier meeting, l'ancien président veut s'ériger comme l'adversaire principal de Jair Bolsonaro. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus: les courbes s'aplanissent
Plus...