La Suisse restitue 115 millions au Kazakhstan

JusticeQuelque 115 millions de dollars d'avoirs bloqués en 1999 par la justice suisse pour corruption ont été restitués au Kazakhstan.

Selon la Banque mondiale, 208'000 kazakhs auraient bénéficié de cette restitution. (Image d'illustration)

Selon la Banque mondiale, 208'000 kazakhs auraient bénéficié de cette restitution. (Image d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse a achevé de restituer au Kazakhstan quelque 115 millions de dollars d'avoirs qui avaient été bloqués en 1999, selon le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Cette somme, transférée par le biais d'un fonds fiduciaire de la Banque mondiale, profitera à la population locale. La Bota foundation en était chargée.

Le fonds en question a été créé en 2007 par Berne, Washington et Astana, précise mercredi le DFAE dans un communiqué. Il a pour objectif de faire profiter des avoirs bloqués à la population kazakhe, en particulier aux familles pauvres et à la jeunesse. La restitution «a pu être menée à bien et le dossier formellement clos», explique le DFAE.

208'000 bénéficiaires

De nombreux Kazakhs ont d'ores et déjà pu jouir de prestations sociales, sanitaires ou éducatives, relève le département. A ce jour, les conditions de vie de quelque 208'000 citoyens de ce pays ont été améliorées, assure-t-il.

La restitution de ces 115 millions de dollars fait suite à une affaire de corruption. Les actifs avaient été confisqués par la justice helvétique en 1999 dans le cadre d'une procédure d'entraide judiciaire avec les Etats-Unis. D'après le DFAE, il s'agit d'avoirs illicites qui pourraient être liés à des personnes politiquement exposées (PPE) au Kazakhstan.

Ces personnes sont pour Berne des politiciens ou des membres de leur entourage immédiat soupçonnées de s'enrichir en s'appropriant des fonds par des actes de corruption et d'autres crimes. Elles détourneraient ensuite les fonds vers la place financière.

Le DFAE n'a pas voulu révéler l'identité des personnes impliquées dans cette affaire. Il pourrait s'agir entre autres du président kazakh Nursultan Nasarbajew.

(ats/nxp)

Créé: 11.12.2015, 02h40

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...