Mode d'emploi pour une randonnée parfaite

SponsoriséEn été, les balades en montagne sont très prisées. Il faut toutefois prêter attention à plusieurs points avant de se lancer. Michel Perreten, accompagnateur professionnel, distille ses conseils.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La scène est connue. On se lève un matin, le week-end ou pendant les vacances, et on se demande: «Il fait beau. Que fait-on aujourd’hui?». C’est alors que quelqu’un propose: «Si on allait marcher?». L’enthousiasme gagne la maisonnée, on prépare le sac, les baskets, les enfants, et on saute dans la voiture ou le train. Or, une randonnée, même si elle peut s’organiser rapidement, ça se prépare. Michel Perreten, accompagnateur professionnel chez Guides-Nature aux Diablerets (VD) et ranger, nous explique comment.

Choisir le parcours

«Il faut commencer par analyser la distance à parcourir, la durée de la randonnée et le dénivelé», explique Michel Perreten. Les randonnées sont classées par difficulté. Le Club alpin suisse a développé une échelle allant de T1 (facile) à T6 (itinéraire alpin difficile).

Suisse Rando a pour sa part mis en place un système de signalisation, que beaucoup ont sans doute déjà vu. Les panneaux jaunes indiquent un itinéraire simple, ceux avec une pointe de flèche rouge et blanche un itinéraire de randonnée de montagne et ceux avec une pointe de flèche bleue et blanche un itinéraire de randonnée alpine, donc le plus ardu à emprunter.

Analyser les conditions

Une fois le parcours choisi, une analyse en trois points est impérative. D’abord, la météo. «Ça commence chez soi, avec les différentes applications ou sites disponibles.» Puis, il faut savoir qu’en montagne, les conditions météorologiques changent rapidement. Avoir un oeil sur l’évolution du temps et faire des pointages tout au long du parcours, c’est obligatoire.

Ensuite, l’analyse topographique. «Mieux vaut bien étudier la carte avant de partir. Et pendant la marche, il faut être attentif à l’état du terrain et, au besoin, changer ses plans», embraye Michel Perreten. Enfin, le facteur humain ne doit pas être négligé. «Avant de partir, il faut s’enquérir de l’état de forme de tous les participants. Et tout au long de la balade, en particulier avec des enfants, il faut faire le point sur les capacités de chacun.»

Bien s’équiper

Prendre avec soi une gourde et un paquet de biscuits, tout le monde y pensera. Mais ce n’est pas tout. «Une pharmacie, une veste et une lampe de poche, c’est le minimum vital.» Parfois, des objets ont une utilité différente que celle qui nous saute aux yeux. «La lampe sert aussi à être vu. Si on se perd, elle peut aider les secouristes à nous retrouver».

Prendre son téléphone portable, c’est indispensable. Mais en montagne, on ne capte pas du réseau partout. «Je conseille de toujours informer quelqu’un d’où on va ou de ne pas partir seul. Et la carte, aussi, aide à pouvoir dire exactement où on se trouve, en cas d’urgence.»

Détail important, enfin, les chaussures. Pour certains parcours, certes, des baskets suffisent. Mieux vaut toutefois investir dans du matériel adapté afin d’éviter les accidents.

Se faire accompagner

Pour les novices, l’idéal serait de s’offrir les services d’un accompagnateur. Ils assurent non seulement la sécurité et offrent leurs compétences techniques, mais rendent aussi la balade didactique. «J’ai l’habitude d’attirer l’attention sur la faune, la flore et les spécificités géologiques de la région. Je leur parle aussi de l’impact du tourisme et de l’évolution démographique sur la biodiversité. Le but n’est pas de faire la morale, mais que les marcheurs rentrent chez eux en ayant appris quelque chose», assure Michel Perreten.

Savoir renoncer

Si la météo se dégrade, si un des membres de l’équipe fatigue ou si le sentier devient impraticable, il faut rebrousser chemin. Mieux vaut abandonner plutôt que de prendre des risques inconsidérés.

Découvrir des paysages inoubliables

Une randonnée, c’est enfin, et surtout, l’occasion de prendre du bon temps. Pour cela, Michel Perreten à SON coin. «J’apprécie vraiment beaucoup l’itinéraire qui fait le tour de la Palette d’Isenau. Il nous mène au Lac Retaud et offre une vue magnifique sur le massif des Diablerets», confie Michel Perreten.

C'est au Col du Pillon que débute cette balade. Après un passage par le lac Retaud, elle continue face aux Tours d'Aï et de Mayen et mène au Chalet la Marnèche. Puis, direction le Chalet d’Isenau, pourquoi pas pour se restaurer un peu.

Après l'ascension du col des Andérets, on tourne vers le sommet de la Palette. On y découvre alors le Lac d’Arnon, entouré de forêt, comme un saphir entouré d’émeraude. Au-delà, on y voit jusqu’à l'Oberland Bernois.

La descente, d’abord plutôt abrupte, devient un joli chemin vers Retaud. Et c’est le retour au point de départ. «En 2h30, on peut apercevoir une multitude d’espèces animales et végétales. Et pour les bons vivants, on peut déguster un délicieux fromage au Chalet Vieux», sourit-il. De quoi donner envie de sortir ses chaussures de marche…

Créé: 20.06.2019, 10h04

Sponsorisé



Ce contenu a été rédigé par le Commercial Publishing de Tamedia en collaboration avec l'Association touristique Porte des Alpes.

Une carte à obtenir absolument

La région de Villars-Gryon-Les Diablerets regorge de merveilles. Familles et sportifs y trouveront leur bonheur. Une fois que vous aurez essayé, vous ne pourrez plus vous en passer. C’est pourquoi il vous faut absolument une free access card. Au prix de 170 francs pour la saison 2019, elle vous offre un accès ou des rabais à de nombreuses activités. Plus d’informations ici.

Les Alpes Vaudoises comme vous ne les avez jamais vues!

Grâce au forfait Evasion, réservez une nuit ou plus avec petit-déjeuner dans un des établissements hôteliers de la destination et bénéficiez des avantages suivants:

• 1 aller/retour par personne au Glacier 3000.

• 1 entrée par personne pour les Mines de Sel de Bex OU aux Bains de Villars.

• L’ensemble des activités et transports inclus dans la Free Access Card.

Prix du forfait: Dès CHF 160 francs par personne.

Plus d'infos ici.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.