Passer au contenu principal

Journaliste exécutéeMeurtre à Malte: l’enquête remonte la piste du pétrole genevois

Le businessman accusé d’avoir commandité l’assassinat de la journaliste Daphne Caruana Galizia a reçu 2,3 millions d’euros d’un trader actif à Genève. Les enquêteurs s’intéressent aussi à la puissante société Socar Trading.

Des manifestants brandissent le portrait de Daphne Caruana Galizia lors d’un rassemblement contre le gouvernement maltais en novembre 2019.
Des manifestants brandissent le portrait de Daphne Caruana Galizia lors d’un rassemblement contre le gouvernement maltais en novembre 2019.
AFP

Trois ans après l’assassinat de la journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia, l’enquête sur les ramifications de cet attentat qui a ébranlé l’Europe s’étend, y compris en Suisse. Les enquêteurs maltais remontent la piste de sociétés pétrolières qui étaient en relations d’affaires avec le commanditaire présumé du meurtre, Yorgen Fenech, l’un des hommes les plus riches de Malte.

Le 27 août dernier, la justice maltaise a adressé à Berne une demande d’entraide concernant Socar Trading SA, filiale genevoise de la puissante compagnie pétrolière nationale d’Azerbaïdjan. En 2018, la police maltaise avait déjà contacté l’Office fédéral de la police pour «une enquête portant sur des soupçons de blanchiment d’argent et de corruption». Des données de base sur Socar Trading et ses administrateurs avaient alors été remises.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.