Passer au contenu principal

Royaume-UniMeghan et Harry nient avoir pris part au livre sur leur départ

Le couple a démenti avoir contribué à l’ouvrage «Finding Freedom», qui raconte comment le prince et son épouse se sont éloignés de la monarchie britannique.

Meghan Markle a intenté un procès à Associated Newspapers, société éditrice du Mail Online, du Daily Mail et du Mail on Sunday. Elle leur reproche notamment d’avoir porté atteinte à sa vie privée.
Meghan Markle a intenté un procès à Associated Newspapers, société éditrice du Mail Online, du Daily Mail et du Mail on Sunday. Elle leur reproche notamment d’avoir porté atteinte à sa vie privée.
KEYSTONE

Les avocats de Meghan Markle, l’épouse du prince Harry, ont réfuté lundi que le couple ait apporté sa contribution à l’ouvrage «Finding Freedom», qui était revenu cet été sur leur prise de distance avec la monarchie.

L’ex-actrice américaine de 39 ans a intenté un procès devant la Haute Cour de Londres à Associated Newspapers, société éditrice du Mail Online, du Daily Mail et de sa version dominicale Mail on Sunday. Elle leur reproche notamment d’avoir porté atteinte à sa vie privée en publiant des extraits d’une lettre adressée à son père Thomas Markle en août 2018.

Les avocats d’Associated Newspapers ont fait savoir lundi qu’ils souhaitaient modifier leur défense, affirmant que la duchesse de Sussex avait «coopéré avec les auteurs» de «Finding Freedom» (Vers la liberté), un livre publié le 11 août par les journalistes Omid Scobie et Carolyn Durand, «notamment en leur donnant ou permettant de recevoir des informations sur la lettre».

«La plaignante et son mari n’ont pas collaboré avec les auteurs du livre, ils n’ont pas été interviewés pour celui-ci ni n’ont fourni de photographies aux auteurs», a affirmé Justin Rushbrooke, l’avocat de l’ex-actrice. Il a ajouté que ni Meghan ni Harry, sixième dans l’ordre de succession au trône britannique, n’avaient parlé aux deux journalistes, à qui sa cliente n’avait jamais «donné l’impression (qu’elle) voulait que le contenu de la lettre soit reproduit dans le livre».

Ouvrage favorable à Harry et Meghan

Lorsque des extraits de «Finding Freedom» avaient été publiés en juillet dans le Times, en amont de sa sortie, un porte-parole du duc et de la duchesse de Sussex avait déjà affirmé qu’ils n’y avaient pas contribué.

Des amis du couple se sont en revanche confiés aux auteurs, qui livrent un ouvrage plutôt favorable aux époux, affirmant notamment que le prince Harry, 36 ans, était la force motrice de la décision de se mettre en retrait de la famille royale, quand de nombreux tabloïds ont incriminé l’actrice américaine.

Depuis leur mise en retrait de la famille royale, annoncée en janvier et effective depuis début avril, Meghan et Harry se sont installés en Californie avec leur fils Archie.

AFPE