Passer au contenu principal

LausanneManif non-autorisée d'Extinction Rebellion

Près de 80 personnes se sont assises sur la chaussée et ont empêché la circulation à la hauteur de la place Saint-François, au coeur de Lausanne.

Avec ce "pique-nique", Extinction Rebellion voulait exprimer son refus d'un "retour à la normale".
Avec ce "pique-nique", Extinction Rebellion voulait exprimer son refus d'un "retour à la normale".
Compte Twitter d'Extinction Rebellion

Au moins 80 personnes ont participé mardi soir à une manifestation non-autorisée au centre de Lausanne. Circulant à pied et à vélo, elles se sont assises sur la chaussée et ont entravé la circulation à la hauteur de la place Saint-François, selon la police municipale.

Les protestataires ont déployé une banderole refusant tout «retour à la normale», indique une photo publiée sur Twitter par le mouvement Extinction Rebellion. Suite à une intervention de la police, les manifestants ont repris leur chemin au bout d'un quart d'heure, mais ont à nouveau bloqué le trafic au bas de l'avenue Ruchonnet.

La police est intervenue une seconde fois pour libérer immédiatement la chaussée. La manifestation a ainsi pu être disloquée dans le calme. Lors des deux blocages de la route, six participants ont été identifiés et seront dénoncés, précise la police dans un communiqué.

Les activistes du mouvement de désobéissance civile en lutte contre l'effondrement écologique et le réchauffement climatique militent pour éliminer le trafic automobile privé de Lausanne d'ici à 2025 tout en suggérant des pistes d'alternatives en matière de mobilité et de transports urbains. Ils revendiquent aussi la mise sur pied, cette année encore, d'une Assemblée citoyenne qui déciderait des mesures à prendre pour atteindre la neutralité carbone d'ici à 2025.

ATS/NXP