Passer au contenu principal

Réouverture des écoles«Ma seule peur, c’est la peur de la peur»

Critiqué, le ministre français de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, dénonce ceux qui ne voient dans l’école «qu’un terrain de jeu politique»

À la tête de l’éducation nationale depuis trois ans, Jean-Michel Blanquer considère l’école primaire comme une «priorité absolue».
À la tête de l’éducation nationale depuis trois ans, Jean-Michel Blanquer considère l’école primaire comme une «priorité absolue».
EPA

Quelle est votre principale crainte en lien avec la reprise de l’école, ce lundi?
Ma seule peur, c’est la peur de la peur. Nous avons maintenant besoin de retrouver un mode de fonctionnement qui tienne compte du virus mais qui ne soit pas habité par la peur. L’objectif est de faire revenir les enfants à l’école, notamment ceux qui en ont le plus besoin, or ce sont précisément les plus défavorisés qui a priori reviendront le moins spontanément à l’école. Il faut recréer un cercle vertueux de confiance.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.