Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Stratégie politiqueL’USAM exige une réouverture de l’économie dès le 1er mars

L’Union suisse des arts et métiers (USAM) exige une réouverture de l’économie et de la société dès le 1er mars.

Décisions pas basées sur des faits

«Alarmiste»

«Flexibilisation complète»

ATS

30 commentaires
Trier:
    Andrea Genève

    L'USAM a raison! Il est temps d'apprendre à vivre avec ce virus. En mars 2020 c'était la bonne solution, tout fermer, essayer de stopper le virus. Mais aujourd'hui cela va faire une année qu'il est là. Ce n'est pas viable de toujours prolonger ces fermetures, où va-t-on? Il faut mettre tout en place pour vivre avec. Tout ouvrir mais avec des précautions nécessaires, des contrôles renforcés des mesures si nécessaire. Et aussi travailler sur l'augmentation de capacité des hôpitaux, mettre les ressources qu'il faut là-dedans plutôt que de continuer à payer le chômage dû aux fermetures. Il faut préparer pour les futures pandémies aussi - avoir une infrastructure qui permet de les gérer plutôt que d'arrêter la vie. Aujourd'hui il faut penser à la santé mentale de la population et surtout les jeunes! C'est sure que pour certains, ce n'est pas un problème de rester à la maison, ils ont des jobs ou rentes assurées, qui ne sont pas mise en cause par les fermetures. Mais pour beaucoup de gens, c'est une vrai catastrophe de ne pas pouvoir exercer leurs métiers. Ils sont en train de tout perdre. Il faut penser à eux!