Passer au contenu principal

Tribunal correctionnelLoyers gonflés: sursis pour l’avocat et l’ancien régisseur

Les deux hommes ont été condamnés pour faux dans les titres. L’affaire se poursuivra en appel.

L’avocat genevois coupable d’avoir falsifié des données pour gonfler des loyers n’ira pas en prison. L’ancien responsable de l’agence Bernard Nicod de Morges, non plus. Ils ont été respectivement condamnés mercredi à des peines de 24 et 15 mois avec sursis pour faux dans les titres par le Tribunal correctionnel.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.