Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Théâtre«Love Love Love» met la génération des boomers sur la sellette

Marie Druc et Vincent Bonillo attifés de sorte à évoquer l’âge de leurs personnages Sandra et Ken au moment de leur coup de foudre dans les années 60.

Le monde à leurs pieds

Les mêmes Marie Druc et Vincent Bonillo, à l’âge cette fois où Sandra et Kenneth élèvent des ados dans l’Angleterre de Thatcher.
Jamie (Thomas Diebold) et Rosie (Madeleine Raykov), les enfants devenus adultes de Ken et Sandra, appartiennent à cette génération X qui a fait les frais d’une éducation dysfonctionnelle.