Passer au contenu principal

Horlogerie«Longines aborde cette année sous le signe de l’élégance»

Longines fait partie des marques peu touchées par la crise du Covid et elle maintient son objectif de 2 milliards de chiffre d’affaires en 2025. Matthias Breschan, CEO depuis juillet dernier, entend puiser dans la riche histoire de la marque.

Pour Matthias Breschan, l’esprit pionnier, incarné par Lindbergh lors de sa traversée de l’Atlantique en 1927, avec une Longines au poignet, est désormais ce qui nous définit le mieux dans la crise inédite que nous traversons.
Pour Matthias Breschan, l’esprit pionnier, incarné par Lindbergh lors de sa traversée de l’Atlantique en 1927, avec une Longines au poignet, est désormais ce qui nous définit le mieux dans la crise inédite que nous traversons.
Yvain Genevay / Tamedia

Matthias Breschan, vous avez succédé en juillet à Walter von Känel, CEO de Longines durant trente-deux ans. Intimidant?

Oui, un peu, bien sûr. D’autant plus que Longines est une des plus grandes success stories de l’horlogerie. C’est donc un plaisir et un honneur que de reprendre une société saine, qui bénéficie d’une évolution très dynamique. À moi de la maintenir durant les vingt prochaines années, et c’est effectivement une pression, mais positive.

Un mot de ski, puisque s’achèvent les Championnats du monde à Cortina d’Ampezzo. L’absence de public en présentiel fait-elle une différence pour le chronométreur officiel?

Ces championnats ont offert à Longines une belle visibilité à la télévision, mais il est clair que nous n’avons pas pu déployer tous les contacts qu’offre ce genre de rendez-vous, avec des clients, des partenaires et les médias, à qui d’habitude nous profitons aussi de présenter des produits. Ce qui permet aussi, en temps normal, de mieux mettre en avant nos ambassadeurs, comme Loïc et Mélanie Meillard, Marco Odermatt, Mikaela Shiffrin et Clément Noël. C’est un manque que nous avons déjà ressenti lors d’autres courses mythiques, comme Adelboden ou Kitzbühel.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.