Passer au contenu principal

Prix suisse de l’énergieL’OFEN décerne cinq Watt d’Or, dont un en Suisse romande

Pour la quatorzième édition du prix, les distinctions ont été décernées par l’Office fédéral de l’énergie à plusieurs sociétés telles que Romande Energie, ABB, ou Adaptricity, une spin-off de l’EPFZ.

Le parc solaire flottant au lac des Toules de Romande Energie distingué par l’OFEN. (Photo d’archives)
Le parc solaire flottant au lac des Toules de Romande Energie distingué par l’OFEN. (Photo d’archives)
KEYSTONE/LAURENT DARBELLAY

L’Office fédéral de l’énergie (OFEN) a décerné pour la quatorzième fois ses Watt d’Or, les prix suisses de l’énergie. Romande Energie et son partenaire ABB ont notamment été distingués pour leur parc solaire flottant sur le lac des Toules à Bourg-Saint-Pierre (VS).

En plus de l’énergie issue de la force hydraulique, le lac, situé à 1800m d’altitude, fournit désormais de l’électricité d’origine solaire. «Le succès de ce parc unique au monde est tel que d’autres entreprises d’approvisionnement en énergie en Suisse et à l’étranger s’y intéressent déjà», indique jeudi l’OFEN dans un communiqué.

Récompensée dans la catégorie Énergies renouvelables, Romande Energie estime «très encourageants» les premiers résultats de ce projet. Le groupe basé à Morges (VD) prévoit d’agrandir la centrale en 2022 pour produire 22 millions de kilowattheures, soit l’équivalent de la consommation moyenne de 6100 ménages.

Parmi les autres lauréats du Watt d’Or 2021, la société Adaptricity, une spin-off de l’EPFZ, a été récompensée dans la catégorie Technologies énergétiques. Elle a été primée pour ses solutions logicielles apportant «des réponses intelligentes pour la planification et la surveillance transparente des réseaux électriques.»

Camions à hydrogène

Un réseau d’entreprises – Hydrospider, Hyundai Hydrogen Mobility, H2 Energy – et l’association Mobilité H2 ont reçu le prix dans la catégorie Mobilité. Ils ont élaboré «le premier cycle commercial d’hydrogène renouvelable au monde» pour le trafic poids lourds, poursuit l’OFEN. Leur modèle comprend des camions à hydrogène, des stations-service à hydrogène ainsi que la production d’hydrogène renouvelable.

Deux prix ont été attribués dans la catégorie Bâtiments et espace. La société saint-galloise Mettiss a été récompensée pour sa rénovation d’un immeuble de bureaux des années 60 «faisant d’un gouffre énergétique une maison passive grâce à une planification intelligente», salue l’OFEN.

Walter Schmid, président de la fondation Umwelt Arena Schweiz, et son fils architecte René ont aussi été distingués pour la conception d’un lotissement à Männedorf (ZH), où les besoins énergétiques annuels sont couverts par des installations photovoltaïques et des éoliennes.

Les trophées du Watt d’Or, en forme de boule de neige, ont été décernés par un jury présidé pour la dernière fois par Pascale Bruderer, l’ancienne conseillère aux États argovienne. En tout, 64 dossiers ont été déposés à la fin juillet et 24 ont été retenus pour la phase finale. Purement honorifique, le Watt d’Or n’est pas doté.

ATS