Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Finances publiquesL’initiative vaudoise «SOS Communes» a abouti

Des partisans de l’initiative ont déposé mercredi les signatures de l’initiative «SOS Communes» au bureau de la Direction des affaires communales et droit politique à Lausanne.

Niet du Grand Conseil

ATS

7 commentaires
Trier:
    Point de vue

    Pas d'accord avec cette initiative la responsabilité des coûts sociaux doit être imputée à la Confédération. En effet, l'augmentation des charges sociales est le résultat de la politique laxiste en matière d'immigration, de la gestion de la question des réfugiés et de l'assurance maladie (médicaments beaucoup trop cher en comparaison européenne, honoraires des médecins en particulier des spécialistes hors de prix et il en va de même pour les frais d'hospitalisation et des laboratoires). Quant aux communes de vouloir refiler la patate chaude uniquement sur le dos du canton est une prime qui serait donnée aux communes laxistes en matière de gestion des finances communale dont Lausanne est la championne dans ce domaine. Par ailleurs, les impôts cantonaux dans le canton de Vaud sont déjà parmi les plus haut de Suisse. En conséquence il n'est pas question pour la classe moyenne et supérieure de continuer à être les dindons de cette farce qui correspond à une spoliation légalisée. Il appartient aux diverses autorités d'agir pour diminuer les coûts de l'assurance maladie, de mieux cibler les aides sociales et d'être plus exigeant en matière d'immigration et d'accueil des réfugiés.