Passer au contenu principal

Covid-19L’indemnisation des travailleurs précaires bute sur un référendum

L’UDC et le MCG veulent que le peuple se prononce. S’ils recueillent les signatures nécessaires, l’aide dite d’urgence sera remise aux calendes grecques. Colère à gauche.

Les images des milliers de personnes se pressant aux distributions de colis de première nécessité durant le confinement avaient provoqué un électrochoc à Genève, ce qui a notamment conduit au projet d’une aide financière pour les travailleurs les plus précaires.
Les images des milliers de personnes se pressant aux distributions de colis de première nécessité durant le confinement avaient provoqué un électrochoc à Genève, ce qui a notamment conduit au projet d’une aide financière pour les travailleurs les plus précaires.
Laurent Guiraud

Le projet genevois d’un mécanisme d’indemnisation financière des travailleurs qui ne peuvent bénéficier d’aucune autre aide publique n’est pas près de voir le jour. L’UDC et le MCG attaquent en effet par référendum la loi acceptée le 26 juin par une courte majorité du Grand Conseil (gauche et PDC) et proposée par le Conseil d’État. Le lancement du référendum a été annoncé lundi dans la Feuille d’Avis Officielle, ainsi que l’a révélé le même jour l’ATS. Le comité référendaire a jusqu’au 14 septembre pour recueillir au minimum 5370 signatures afin qu’il soit soumis ensuite aux citoyens.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.